Retrouve-nous

News

Comment une querelle avec Trent Reznor a engendré l’un des plus grands succès du rock alternatif des années 90

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

La genèse d’un des plus grands succès rock alternatif des années 90, né d’une querelle avec Trent Reznor

Dans les années 80 et 90, un jeune guitariste du Massachusetts du nom de Richard Patrick était membre du groupe Nine Inch Nails. Après que sa relation avec Trent Reznor ait tourné au vinaigre en 1993, il a quitté le groupe pendant l’enregistrement de l’album “The Downward Spiral”. Voici comment sa rupture avec le génie de Nine Inch Nails a finalement donné naissance à son propre projet musical qui connaîtrait un succès fulgurant avec de nombreux singles à succès et des millions d’albums vendus.

La première rupture entre Richard Patrick et Trent Reznor :

Dans une interview avec le podcast “Stop! Drop & Talk”, Patrick a réfléchi sur la fin de sa relation créative et professionnelle avec Reznor au début des années 90 :

“Nous (Trent Reznor et moi) étions juste deux abrutis de Cleveland, Ohio – nous n’étions pas encore connus. Mais finalement, nous sommes devenus célèbres. Et à un moment donné, Trent m’a regardé et j’ai dit, ‘Wow, tu vas aller vivre dans cette magnifique maison à la Nouvelle-Orléans que tu vas avoir, et moi je vais retourner chez mes parents.’ Et Trent a dit, ‘Eh bien, écris un album.’

Et moi, j’étais là, ‘Wow !’ Que pouvais-je dire à ça ? Il a ajouté, ‘Tu aurais dû voir ta tête. Parce que tu étais un peu énervé au début, puis tu t’es dit, ‘Non. Je devrais.’ Il m’a dit ça à Paris. Et je me suis dit que j’allais littéralement retourner chez mes parents et manger dans leur cuisine tous les soirs, et ce gars allait partir écrire ‘Broken’ et tout ce sur quoi il allait travailler.

À lire aussi :  Trent Reznor déclare que les services de streaming ne rémunèrent pas assez les artistes

“La goutte d’eau qui a fait déborder le vase [pour quitter Nine Inch Nails] a été lorsque Trent m’a dit, ‘Hé, écoute, Rich, je sais que tu as besoin d’argent supplémentaire. Écoute. Au bout de [la rue], il y a une petite pizzeria et ils ont besoin de livreurs. Alors peut-être que tu peux aller gagner un peu d’argent supplémentaire là-bas. Et moi, j’étais là, ‘Wow !’”

Publicité

Comment la querelle entre Richard Patrick et Trent Reznor a lancé Filter :

En regardant en arrière cette période de friction avec Reznor, Patrick se souvient : “C’est à ce moment-là que j’avais écrit ‘Hey Man Nice Shot’ et que j’avais cinq maisons de disques prêtes à me signer. Et j’étais là, ‘Hé mec, je déteste te dire ça maintenant, mais j’arrête. Et je suis vraiment désolé. Mais j’arrête putain. Je ne vais pas vendre des pizzas et je ne vais pas conduire pour une pizzeria.”

Bien que les paroles de Reznor aient été cinglantes et blessantes à l’époque, Patrick les a effectivement intériorisées et les a canalisées dans une nouvelle motivation et une nouvelle ambition pour réussir selon ses propres termes artistiques :

“Mais j’ai pris ses conseils [ceux de Reznor] à cœur, qui étaient de ‘Bouge-toi. Ne reste pas assis à attendre que je le fasse. Ne reste pas assis à attendre que j’écrive un album sans toi. Va faire quelque chose.’”

Patrick a ressenti la douleur de la colère de Reznor même après avoir quitté le groupe, allant jusqu’à croire plus tard que la chanson ‘Piggy’ sur l’album “The Downward Spiral” était en quelque sorte une pique directe à son encontre :

“Quand un gars écrit une chanson appelée ‘Piggy’ à ton sujet, il y a évidemment de la tension ou des choses qui restent. Mon surnom était Piggy. Il [Trent] écrit des chansons sur moi… tu sais, j’aurais préféré que ça n’ait pas été aussi compliqué et bizarre. J’aurais préféré que ça soit un peu plus amusant. Peut-être qu’un jour nous parlerons et que ça ira, mais ça ne ressemble certainement pas à une amitié, c’est sûr.”

Publicité

En fin de compte, toute cette animosité a été un moteur pour Patrick pour faire avancer Filter, et avancer il l’a fait. Après avoir signé un contrat d’enregistrement et sorti le premier album complet de Filter, “Short Bus”, il a fallu peu de temps à Patrick pour obtenir un énorme succès avec ‘Hey Man Nice Shot’.

À lire aussi :  Nine Inch Nails prépare un nouveau disque

La chanson a grimpé dans les charts radio et MTV et a permis à “Short Bus” de se vendre à un million d’exemplaires à une époque où cela était encore un indicateur massif de succès grand public. Quelques années plus tard, Patrick a pu canaliser sa créativité et prouver qu’il n’était pas un artiste à succès d’un seul hit, en vendant un million d’exemplaires supplémentaires du deuxième album de Filter grâce à un autre single à succès, ‘Take a Picture’.

Aujourd’hui, Richard Patrick et Trent Reznor ont une excellente relation, heureusement. Il y a quelques années, Reznor et son groupe Nine Inch Nails ont interprété de manière magistrale le classique de Filter ‘Hey Man Nice Shot’ lors de la cérémonie d’intronisation de Nine Inch Nails au Rock and Roll Hall of Fame, avec Patrick.

Pour ceux qui suivent de près, ce n’était pas seulement une reprise d’une chanson géniale. Symboliquement, cela représentait un moment de réparation complet pour leur relation, et un signe approprié que le temps peut effectivement guérir presque toutes les blessures.

Publicité

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.

Hard Rock Mag