Retrouve-nous

À la une

Vous pourriez ne pas connaître le groupe Lock Up, mais vous connaissez les groupes de métal et rock qu’ils ont ensuite formés.

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Lock Up : une bande des années 80 méconnue, mais qui a donné naissance à des groupes majeurs des années 90

Lock Up, un groupe qui a brièvement fait sensation dans la scène musicale de 1989 à 1990, est une note de bas de page remarquable dans l’histoire du rock alternatif, principalement pour ses membres qui allaient façonner l’avenir de la musique rock dans d’autres groupes légendaires.

Le groupe était composé de Brian Grillo au chant, Tom Morello à la guitare, Mike Livingston à la guitare, Kevin Wood à la basse et Michael Lee à la batterie, avec D.H. Peligro remplaçant brièvement Lee par la suite.

Des membres qui ont marqué l’histoire du rock

Ce qui rend Lock Up particulièrement intrigant, c’est qu’il comprenait des membres qui allaient devenir des figures de Rage Against the Machine et des Red Hot Chili Peppers, notamment Tom Morello et D.H. Peligro, respectivement.

Tom Morello, avant de devenir l’emblématique guitariste de Rage, a affiné son style de guitare unique avec Lock Up. Son passage dans le groupe a été une période d’incubation critique, où il a développé les sons distinctifs et les riffs qui allaient définir plus tard la révolution sonique de Rage Against the Machine. La musique du groupe était une fusion de rock, de funk et de punk, indicative des influences diverses que Morello emporterait dans son projet futur.

Publicité

D.H. Peligro, connu pour son passage dans les Dead Kennedys, a brièvement pris la place de batteur dans Lock Up après le départ de Michael Lee. Bien que sa présence dans Lock Up ait été de courte durée, la contribution de Peligro est remarquable car il a ensuite rejoint les Red Hot Chili Peppers avant Chad Smith, renforçant ainsi les liens entre ces groupes influents.

À lire aussi :  Voici le 'meilleur groupe de rock au monde' en ce moment, selon Dave Grohl - Découvrez-le maintenant !

Un album en avance sur son temps

La musique de Lock Up était sans aucun doute en avance sur son temps, mélangeant différents genres pour créer un son à la fois agressif et mélodique. Malgré leur existence éphémère, le groupe a réussi à sortir un album chez une grande maison de disques, intitulé “Something Bitchin’ This Way Comes”.

L’album, bien qu’il n’ait pas connu de succès commercial, a été licencié et réédité en 1997 par un autre label qui espérait profiter du succès de Rage de Morello. Finalement, la sortie a été embourbée dans un litige juridique portant sur la possibilité de commercialiser l’implication de Morello.

Publicité

Les choses se sont clairement bien passées pour Morello, car la dissolution de Lock Up a finalement conduit à la formation de Rage Against the Machine, Tom Morello rencontrant Zack de la Rocha et formant l’un des groupes les plus politiquement engagés et musicalement novateurs de tous les temps.

Il y a quelques années, Morello a réfléchi à son temps dans le groupe lorsqu’il a expliqué qu’il n’avait jamais pensé que Rage serait un succès commercial. Toutes ses ambitions de réussite étaient liées à ses jours avec Lock Up :

« J’ai essayé [d’avoir du succès]… J’ai fait un disque avant Rage Against the Machine avec ce autre groupe appelé Lock Up. Dans ce groupe, nous avons fait tout ce que tout le monde nous a dit de faire. Le gars de l’A&R, le manager, la maison de disques… Nous essayions de faire des disques et d’être des rock stars, et le disque n’était pas très bon, et nous avons été largués. »

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.