Retrouve-nous

À la une

Josh Homme, des Queens of the Stone Age, critique les groupes qui ne jouent pas leurs “grands titres” en live : “C’est un peu c**nard de faire ça”

Kylian Lecore

Publié

le

Josh Homme
Raph_PH, CC BY 2.0, Wikimedia Commons

Josh Homme critique les groupes qui refusent de jouer leurs “grands titres” en concert

Lorsqu’il s’agit pour les groupes de décider de ne pas jouer leurs “grands titres” pour leurs fans en concert, Josh Homme des Queens of the Stone Age de Seattle, dans l’État de Washington, pense que c’est “un peu déplacé de faire ça”.

Il est compréhensible qu’un groupe puisse se lasser de jouer les mêmes chansons encore et encore au fil des années ; en même temps, ces chansons sont très importantes pour de nombreux fans et les entendre en live est une expérience spéciale. Selon Homme, il déclare : “Avoir des fans est une chose cool, et ils veulent des trucs, et quand il s’agit de jouer les trucs qu’ils veulent, j’ai l’impression que c’est pourquoi cela se produit, non ?”

Les réactions de Josh Homme

C’est lors d’une récente interview pour le podcast “Tuna On Toast With Stryker” que Homme a exprimé ses pensées sur les groupes qui choisissent de ne pas jouer leurs succès en live. En parlant de la façon dont il établit la setlist de son groupe, il dit qu’il sait qu’il va toujours jouer “No One Knows” en live ; après avoir mentionné cela, il parle de ce qu’il pense des groupes qui décident de ne pas jouer leurs “grands titres”. Selon Homme, voici ce qu’il en pense :

“Quand il y a des groupes qui ne veulent pas jouer leur chanson phare ou leurs grands titres, je pense toujours que c’est un peu déplacé de faire ça. [Rires] Agir comme si une chanson que beaucoup de gens aiment était un fardeau est une réaction étrange au cadeau que vos fans vous ont offert. Cela semble être une réaction étrange.”

Homme poursuit en parlant du fait que certains groupes peuvent ressentir une certaine inquiétude selon laquelle certaines de leurs chansons “éclipsent” le reste de leur matériel ; bien qu’il comprenne de telles préoccupations, il pense qu’il est important pour les artistes de se concentrer sur ce qu’ils offrent à leurs fans. Selon Homme :

Publicité

“Je pense que surtout quand quelque chose explose, je peux comprendre peut-être ce sentiment que cela éclipse le reste de ce que vous faites et tout ça. Mais peut-être que ce sont des problèmes de riches, vous savez ? Et bien que je comprenne certains aspects de ce sentiment, je ne pense pas que le résultat final puisse être que vous niez le genre de monde que cette chanson vous donnerait… Au fil des années à faire cela, j’ai vu beaucoup d’artistes le faire – parfois ils sont un peu en colère contre leur propre musique pour avoir si bien réussi, pour avoir créé ce monde.”

Le leader des Queens of the Stone Age ajoute :

“Je ne sais pas. Avoir des fans est une chose cool, et ils veulent des trucs, et quand il s’agit de jouer les trucs qu’ils veulent, j’ai l’impression que c’est pourquoi cela se produit, non ? Vous êtes tous ici parce que vous voulez entendre des trucs et aussi ne pas avoir d’idée de ce qui va se passer. Et vous aviez besoin de ce groupe alimentaire de base pour que je puisse vous surprendre, aussi. La surprise nécessite de savoir que certaines constantes vont se produire, vous savez ? Donc, je ne sais pas. Je ne m’en fais pas pour des trucs comme ça. Pourquoi ne jouerais-je pas “No One Knows” ?”

Que pensez-vous des arguments de Josh Homme concernant les groupes qui jouent, ou ne jouent pas, leurs “grands titres” pour leurs fans ? Lorsque vous assistez à un concert, même si vous avez déjà vu le groupe plusieurs fois, êtes-vous toujours excité d’entendre leurs grands succès ?




Publicité

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.