Retrouve-nous

À la une

Souvenirs de la prise de contrôle de MTV par Freddy Krueger

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Le phénomène Freddy Krueger

Il est assez étrange de penser à cela à travers le prisme de 2023, mais le fantôme maléfique fictif d’un tueur d’enfants est devenu d’une certaine manière une coqueluche de la culture pop pendant une décennie entière. Cependant, avec la folie des films d’horreur dans les années 1980 et MTV étant le summum du cool pour le marché des jeunes, ce mariage opportuniste avec le cauchemar avait du sens à l’époque.

La prise de contrôle de MTV par Freddy Krueger

La Freddy Mania était à son apogée en 1988. Entre trois films à succès et une prochaine série télévisée en syndication intitulée “Freddy’s Nightmares”, le brûlé sarcastique avec son gant de rasoir dominait l’imagination du public. Lorsqu’il a été temps de promouvoir “Les Griffes du cauchemar 4 : Le Maître des rêves”, un partenariat symbiotique avec MTV était inévitable.

Outre la diffusion de publicités pour le film et le parrainage de la marque, MTV s’est associé à Freddy lui-même. Baptisé “The Freddy Krueger Special”, ce bloc d’une heure présentait Freddy aux côtés de vidéos musicales thématiquement pertinentes, de vidéos musicales arbitraires sur le plan thématique et de scènes du film. Bien sûr, l’émission spéciale ne serait pas complète sans que Freddy joue à chat et à la souris avec le VJ de MTV, Kevin Seale.

Une sélection musicale surprenante

La sélection des vidéos musicales semble assez logique au début ; en commençant par “Welcome To My Nightmare” d’Alice Cooper et “Dream Warriors” de Dokken issus du précédent film “Les Griffes du cauchemar”, mais les choses prennent une tournure surréaliste avec “Owner of a Lonely Heart” de Yes. Heureusement, un semblant d’ordre thématique est rapidement rétabli avec l’inclusion de “Bark At The Moon” d’Ozzy Osbourne et la célèbre vidéo des Fat Boys, “Are You Ready For Freddy?”. Cela aurait pu s’arrêter là, mais dans un dernier mouvement déroutant, les décideurs ont clôturé l’émission spéciale avec “Shock The Monkey” de Peter Gabriel.

À lire aussi :  Ces icônes du rock ont dû changer leur logo en raison de sa ressemblance avec des symboles nazis

De son côté, Kevin Seale, le VJ, essaie également d’échapper au cauchemar tout en parvenant à interviewer Freddy. Il rencontre l’ancien guitariste de Kiss, Vinnie Vincent, dont la chanson “Love Kills” figure sur la bande originale du film, et le guitariste est rapidement éliminé par Freddy. Finalement, Seale obtient son interview avec Krueger… pour le meilleur ou pour le pire.

Publicité

Revivez les segments d’introduction horrifiants de l’émission spéciale ici.

Publicité

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.