Retrouve-nous

À la une

Regardez quand Metallica s’est vengé en direct à la télévision contre les dirigeants de MTV qui les ont trahis

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Metallica se venge en direct contre les dirigeants de MTV qui les ont offensés

Les cérémonies de remise de prix musicaux sont généralement assez ennuyeuses. Mais de temps en temps, un artiste repousse les limites et crée un moment de réelle substance.

Une performance controversée

Le rock et le metal sont rarement mis en avant lors des shows d’awards de la culture pop, mais en 1996, Metallica est monté sur scène lors des MTV European Music Awards et a joué un set de deux chansons punk controversées qui leur ont valu d’être bannis de la cérémonie pendant des années.

Pour planter le décor : Metallica venait de sortir Load, un album qui marquait un changement stylistique par rapport à leurs racines thrash metal. Le nouvel album avait suscité des réactions mitigées de la part des fans et des critiques.

C’était une période où le groupe expérimentait visiblement, tant au niveau de leur musique que de leur image.

Les MTV European Music Awards leur ont offert une plateforme idéale pour faire passer un message, et c’est ce qu’ils ont fait, bien que peut-être pas de la manière attendue par tous.

Publicité

Le plan initial était de jouer leur propre titre “King Nothing”, mais le groupe a été informé par les dirigeants de la cérémonie au dernier moment qu’ils ne pouvaient pas jurer en direct à la télévision ni utiliser leurs effets pyrotechniques prévus.

Choisir de jouer “Last Caress”, une reprise d’une chanson classique des Misfits, était un choix significatif. La chanson est connue pour ses paroles controversées qui n’hésitent pas à aborder les thèmes du meurtre et du viol (de bébés, qui plus est). Pour un événement grand public diffusé à l’international, c’était une sélection audacieuse, pour le moins qu’on puisse dire.

La version de Metallica était brute, énergique et provocatrice. Elle capturait l’esprit de la rébellion et l’éthique du punk et du metal à une époque où de nombreux fans pensaient qu’ils avaient franchement perdu leur mordant et leur crédibilité.

Ne voulant pas s’arrêter là, le groupe a ensuite enchaîné avec “So What?” d’Anti-Nowhere League, une charmante petite chanson sur la bestialité, entre autres choses.

La suite de la performance a été, prévisiblement, un mélange de choc et d’admiration. Alors que certains ont salué Metallica pour leur audace et d’être restés fidèles à leurs racines rebelles, MTV Europe était FURIEUX. Ils ont interdit la diffusion de la performance lors des rediffusions et ont effectivement banni Metallica des futures cérémonies de remise de prix pendant des années et des années.

Publicité

Avec le recul, la décision de Metallica peut être interprétée comme une déclaration défiant la censure et un témoignage de la liberté artistique.

Qu’il s’agisse d’un choix calculé ou d’une décision spontanée, cette performance est un rappel frappant du pouvoir du rock et du metal de défier, de provoquer et de montrer deux doigts d’honneur aux puissants.

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.