Retrouve-nous

À la une

Marilyn Manson condamné à payer une amende et à effectuer des travaux d’intérêt général pour avoir soufflé son nez sur un vidéographe

Kylian Lecore

Publié

le

Marilyn Manson condamné à une amende et des travaux d’intérêt général

Environ quatre ans après les faits, un juge du New Hampshire a prononcé une sentence officielle concernant un incident survenu en 2019 où le chanteur de rock provocateur Marilyn Manson aurait craché sur un vidéaste. En 2021, suite à cet incident, Manson (de son vrai nom Brian Warner) a été inculpé de deux chefs d’accusation d’agression simple.

D’après une déclaration de police (partagée par l’Associated Press), lors d’un concert à Gilford, NH, Manson s’est approché de la vidéaste et a craché un “gros crachat” sur elle. La vidéaste affirme que le crachat a touché ses mains, et elle prétend également que Manson s’est mouché sur son bras et ses mains à un autre moment de la soirée.

Une amende de 1200 dollars et 20 heures de travaux d’intérêt général

En juillet 2022, Manson a plaidé non contesté pour cet incident présumé. À l’époque, il était mentionné que, si sa plaidoirie était acceptée, le chanteur pourrait faire face à des travaux d’intérêt général et une amende.

Maintenant, selon une nouvelle mise à jour de WMUR, un juge a rendu sa décision concernant cette affaire – Manson devra payer une amende et effectuer des travaux d’intérêt général.

L’amende coûtera à Manson 1200 dollars et il devra effectuer 20 heures de travaux d’intérêt général. Le juge du New Hampshire chargé de cette affaire a autorisé le chanteur à effectuer ces heures en Californie ; il a six mois pour effectuer ses travaux d’intérêt général. Il doit également informer les autorités du New Hampshire s’il revient dans l’État pour un concert au cours des deux prochaines années.

Publicité

Le juge qualifie les actions présumées de Manson de “scandaleuses”

En quittant le tribunal, Manson a déclaré à WMUR que, dans le cadre de ses travaux d’intérêt général, il souhaite travailler avec des personnes en phase de rétablissement.

À lire aussi :  Marilyn Manson : un nouvel album à venir bientôt ?

Le procureur note que la vidéaste sur laquelle Manson aurait craché n’a pas contesté les termes de l’accord de plaidoyer.

Lors d’un enregistrement vidéo du procès, l’avocat du comté de Belknap, Andrew Livernois, a raconté les événements qui se seraient produits en 2019 : “Pendant cette chanson, à un moment donné, il s’est approché de la caméra, a regardé dans l’objectif et a craché sur la caméra, atteignant l’opératrice de la caméra avec de la salive. Il s’est approché de la caméra à nouveau, et cette fois-ci, il a expulsé du mucus de son nez sur la caméra, touchant à nouveau la femme.”

Lors de l’émission de la sentence de Manson, le juge a qualifié les actions présumées du chanteur lors du spectacle de “scandaleuses”.

Interrogé par WMUR s’il souhaitait présenter des excuses à la vidéaste, Manson est resté silencieux.

Publicité





Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.

Hard Rock Mag