Retrouve-nous

À la une

L’album de retour Rock & Metal époustouflant de 1988 qui est devenu un classique intemporel

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Metallica
wonker from London, United Kingdom, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

Le retour en force de l’album de métal de 1988 qui est devenu un classique

La plupart des groupes s’effondreraient sous le poids de la perte d’un membre clé, surtout lorsqu’ils commencent à dominer leur genre.

Mais la plupart des groupes ne sont pas Metallica. L’album du groupe en 1988, “…And Justice For All”, constitue une réalisation monumentale dans le monde du heavy metal. Il a marqué non seulement le retour du groupe, mais aussi un bouleversement majeur dans le paysage du genre, influençant depuis lors de nombreux artistes et fans.

La création de l’album

La création de l’album a bien sûr suivi une période de difficultés immenses pour Metallica, en raison du décès tragique du légendaire bassiste Cliff Burton en 1986. Cette perte a profondément affecté le groupe, mais ils ont continué d’avancer, canalisant leur chagrin dans un album qui allait devenir un moment décisif dans l’histoire du métal.

L’arrivée du bassiste Jason Newsted a apporté une nouvelle dynamique au groupe, bien que ses lignes de basse aient été célèbrement réduites dans le produit final, une décision qui a suscité de nombreux débats parmi les fans et les critiques.

Publicité

Les thèmes et l’influence de l’album

Le contenu lyrique de l’album était remarquablement mature, abordant des thèmes d’injustice politique et judiciaire, de guerre, de censure et de problèmes environnementaux, reflétant la conscience croissante du groupe des problèmes mondiaux.

Le morceau le plus célèbre de l’album, “One”, est devenu un clip vidéo classique, une représentation émouvante des horreurs de la guerre. C’était un pari risqué pour un groupe connu pour son refus de faire des clips, mais cela a payé, augmentant considérablement la notoriété de Metallica et aidant la chanson à devenir un pilier des performances live du groupe.

À lire aussi :  Un enfant de 7 ans devient viral grâce à sa reprise à la guitare de "One" de Metallica

L’album a été nominé aux Grammy Awards (bien qu’il ait perdu face à Jethro Tull, qui est loin d’être un groupe de métal) et a atteint la sixième place du Billboard 200, un exploit rare à l’époque pour un groupe de métal.

“…And Justice For All” était plus qu’un simple album ; c’était un tournant critique dans la carrière de Metallica, leur donnant la liberté d’explorer de nouveaux territoires musicaux dans leurs sorties ultérieures. Il a ouvert la voie au succès grand public, préparant le terrain pour leur album éponyme, communément appelé “The Black Album”, qui les propulserait à la renommée mondiale. L’influence de “…And Justice For All” se fait encore sentir aujourd’hui, non seulement dans les œuvres des groupes de métal contemporains, mais dans le contexte plus large de l’évolution de la musique heavy.

Finalement, “…And Justice For All” est un témoignage de la résilience et de la créativité de Metallica. Il reste l’un des albums de métal les plus importants de tous les temps, un retour légendaire après une tragédie qui a remodelé le genre et a ancré la place de Metallica dans les annales de l’histoire de la musique.

Publicité





Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.

Publicité Suivez-nous sur Google Actualités
1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    Steve

    24 janvier 2024 at 11h28

    Un album incontournable que j’ai découvert en 1993, l’année de mes douze ans. Ma mère me l’a offert en k7 le jour où nous sommes allés voir ” Germinal ” au ciné.
    J’ai toujours trouvé cela symbolique de découvrir cet album avant de voir un film parlant de l’injustice.
    Il reste mon préféré ex aequo avec ” Ride The Lightning “. Et puis 1988 est une année incroyable pour le Metal, c’est presque impossible de citer tous les classiques de cette année.
    Mais je vais faire mon top 5 1988:
    7th Son Of A 7th son ( Maiden)
    …And Justice For All ( Metallica)
    So Far, So Good…So What?! ( Megadeth)
    South Of Heaven ( Slayer)
    No Rest For The Wicked ( Ozzy)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *