Retrouve-nous

À la une

Jason Newsted : “La scène était ma force dans Metallica”

Kylian Lecore

Publié

le

Jason Newsted
Achim Raschka, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Jason Newsted : Le secret de Metallica sur scène

Souvenez-vous de ce bassiste déchaîné, secouant ses cheveux comme un pendule velu, les bras tenant son instrument tout en jouant à une vitesse vertigineuse, et la sueur qui jaillit comme un système d’arrosage devenu fou ? C’était Jason Newsted, l’arme secrète de Metallica sur scène, des années 80 à la fin des années 90. Lors d’une récente interview sur le podcast officiel du groupe, The Metallica Report, Newsted s’est plongé dans l’énergie électrisante qu’il injectait dans ces performances légendaires, révélant une dévotion frôlant la folie physique.

“La scène était ma force dans Metallica”

“Ma force, ma puissance dans Metallica à l’époque, c’était le concert. C’était tout ce qui comptait pour moi, tout le reste passait au second plan”, a déclaré Newsted.

“Donc tout ce que je pouvais faire pour aller au bout des choses et tout donner sur scène, c’était une partie intégrante du programme pour ce set particulier. Chaque fois que je devais faire quelque chose en plus, c’était ce que je pouvais donner, c’est là où je me sentais le plus confiant, c’est là où j’obtenais le plus de félicitations des gars, quand je faisais mon truc en live, en transpirant à grosses gouttes, en faisant les chœurs en arrière-plan, en faisant tourner les moulins à vent. Tout ça.”

“Si vous regardez en arrière, je ne passe pas beaucoup de temps à regarder en arrière, mais de temps en temps, quelqu’un m’envoie une vidéo de ça, ‘Jason, comment va ta tête ?’, ou ce genre de choses. ‘Tu n’as pas mal au cou ?’, ‘Tu as des maux de tête ?’… Je regarde les images et je me dis ‘Putain, mais qu’est-ce que c’est que ça ?’ Si vous comptez les fois où j’ai tourné cette merde, ou où j’ai… je n’ai jamais arrêté ! Vous avez deux heures et vingt minutes, et il devait y avoir des dizaines de milliers de gestes où je poussais mes vertèbres, par soir ! Des milliers et des milliers !”

En admirant la résilience de son moi plus jeune, il a ajouté :

Publicité

“Vous regardez en arrière, genre ‘Mec, qu’est-ce que c’est que ça. Pas étonnant que ton épaule soit foutue, pas étonnant que ton putain de C6 fasse des soubresauts à l’arrière de ton dos. Maintenant, ça va un peu mieux, mais putain, les risques professionnels et tout ça. C’est ce que je pouvais donner, mec. C’est ce que je pouvais donner pour que les gens se souviennent et reviennent la prochaine fois.”

L’histrion déchaîné qui a marqué l’histoire du headbanging

Alors que Rob Trujillo détient le titre de bassiste ayant servi le plus longtemps, on ne peut nier que Newsted, pendant une décennie glorieuse, était le fil conducteur du groupe sur scène, le bouffon déchaîné qui a rythmé l’histoire du headbanging.

À lire aussi :  Robert Trujillo déclare que Metallica a été "très compréhensif" concernant ses autres projets musicaux

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.

Hard Rock Mag