Retrouve-nous

News

Dino Cazares : Les promoteurs de concerts et les lieux de spectacle rendent la survie difficile pour les artistes

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Dino Cazares : les promoteurs de concerts et les salles de spectacle rendent la survie des artistes difficile

Dino Cazares, membre du groupe de Los Angeles Fear Factory, affirme que les propriétaires de clubs et les salles de spectacle qui prennent une part des ventes de marchandises des groupes rendent la survie des artistes “plus difficile” dans le milieu musical actuel.

Cazares s’est exprimé ouvertement sur les difficultés financières auxquelles de nombreux artistes sont confrontés aujourd’hui. Lors d’une discussion à laquelle il a participé l’année dernière, le guitariste avait déclaré que “le coût des tournées rend impossible de gagner de l’argent”.

Lors d’une récente interview avec The Razor’s Edge, Cazares a abordé les défis financiers auxquels les artistes sont confrontés aujourd’hui, notamment l’impact des réductions sur les ventes de marchandises imposées par les salles de spectacle. Parmi les points qu’il soulève, le guitariste explique que le coût de l’assurance, de la nourriture et de l’essence ne cesse d’augmenter, mais que “les promoteurs ne sont prêts à vous payer que jusqu’à un certain point”. Parlant des difficultés financières auxquelles les artistes sont confrontés, Cazares déclare :

“C’est un peu comme la vie en général. Toute personne ayant un emploi normal – vous continuez à être payé 10 dollars de l’heure, mais votre loyer a augmenté, votre assurance a augmenté, les prix de la nourriture ont augmenté, les prix de l’essence ont augmenté, mais votre salaire reste le même. C’est un peu ainsi pour les groupes aussi. Les promoteurs ne sont prêts à vous payer que jusqu’à un certain point, mais tout le reste a augmenté. Maintenant, les propriétaires de clubs et les promoteurs prennent une part de vos marchandises, ce qui rend la survie des artistes de plus en plus difficile.”

À lire aussi :  Burton C. Bell prépare son premier concert solo avec des morceaux rares de Fear Factory

Interrogé sur le fait de savoir si la part des ventes de marchandises demandée par les promoteurs est devenue plus importante par rapport à ce qu’elle était dans le passé, Cazares répond :

Publicité

“Oui. C’est tout le débat, ça devient de plus en plus important. Bien sûr, il y a toujours eu un pourcentage à donner aux salles de spectacle. C’est comme ça. Nous parlons du pourcentage sur les marchandises. Mais bien sûr, il augmente de plus en plus. Malheureusement, ce sont les fans qui doivent payer pour cela, car une fois que le pourcentage des marchandises que prend la salle de spectacle augmente, vous devez augmenter le prix d’un t-shirt. C’est inévitable et c’est malheureux, mais c’est ce qui se passe.”

L’interviewer mentionne ensuite que les artistes ne touchent pas une part des ventes d’alcool dans les salles où ils se produisent. À ce sujet, Cazares répond : “Ce n’est pas seulement les promoteurs et les salles de clubs, c’est aussi les agences de billetterie. C’est tout un ensemble. Ce n’est pas une seule chose – c’est tout ça. Et vous avez raison – nous ne touchons absolument pas un pourcentage sur l’alcool.”

Que pensez-vous de l’état financier actuel de l’industrie des tournées ? Si vous êtes en tournée, que faites-vous pour atténuer les tensions financières pour vous-même ou votre groupe ?

Interview de Dino Cazares

Publicité

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.

Hard Rock Mag