Retrouve-nous

À la une

Avant Metallica et Faith No More, les membres ont joué ensemble dans le groupe E-Z Street

Kylian Lecore

Publié

le

Une amitié qui a façonné le métal : l’histoire commune de Metallica et Faith No More

Il est presque impossible de quantifier l’importance des rôles joués par Metallica et Faith No More dans la formation du métal tel que nous le connaissons. Bien que les deux groupes soient musicalement différents comme le jour et la nuit, leurs esthétiques respectives et leur férocité ont posé les bases de scènes et de sous-genres entiers.

Les débuts de l’amitié

Il y a plus à la relation entre ces deux géants que des riffs puissants et une attitude charismatique, car un brin d’ADN commun remonte jusqu’en 1975.

“J’avais treize ans. C’était en 1975 et j’étais assis dans la chambre de mon ami Cliff Burton”, raconte Mike Bordin, futur batteur de Faith No More. “Il m’a dit : ‘Hé mec, je vais jouer de la basse.’ Et j’ai répondu : ‘D’accord, je jouerai de la batterie.’ C’était une réaction spontanée”, se souvient-il.

“C’était complètement improvisé. Et dès que j’ai commencé à jouer, ça a pris le dessus sur moi. C’était une obsession, mais c’était positif. C’était quelque chose qui m’a tenu à l’écart des ennuis et qui a marqué ces années intermédiaires où j’aurais pu dévier et prendre la mauvaise direction”, confie-t-il.

Les deux amis ont commencé leur parcours musical ensemble dans un groupe de lycée appelé “Fry By Night”. Après sa dissolution, Cliff et Bordin ont rejoint le groupe E-Z Street, dont le leader était le futur guitariste de Faith No More, Jim Martin.

Publicité

“Notre bassiste a quitté le groupe, et il nous a parlé de Cliff”, raconte Martin. “Nous avons commencé à jouer avec lui et il était déjà très bon, bien meilleur que nous tous. Et il avait à peu près la même apparence qu’à l’époque où il était dans Metallica : des pattes d’eph et une énorme chevelure. Il connaissait Puffy [Bordin] et l’a convaincu de rejoindre le groupe. À ce moment-là, nous écrivions nos propres chansons, dont j’ai encore quelques enregistrements. Nous avions une chanson appelée ‘Retarded Guys’ qui ressemble à ‘Come As You Are’ de Nirvana. Ce groupe est resté ensemble pendant plus de cinq ans, mais Puffy n’est pas resté longtemps, car il parlait trop”, se souvient-il.

Agents of Misfortune et la formation de Faith No More

Alors qu’une aversion mutuelle entre Bordin et Jim scellait le destin d’E-Z Street, ces jours-là sont devenus la base d’une amitié durable entre Cliff et le guitariste. Alors que les deux musiciens fréquentaient le Chabot College, ils ont formé leur deuxième groupe, Agents of Misfortune.

 

 

“Nous avions cette propriété que mes parents ont achetée, je pense que c’était en 1969”, se souvient Martin. “C’est dans la chaîne côtière en Californie. Et c’est bien loin des sentiers battus. Donc vous pouvez y aller et ne voir personne pendant toute la durée de votre séjour. Il y a des éleveurs de bétail dans ce coin, mais en général, on ne voit jamais personne. C’est là que nous avons réalisé la plupart de nos projets musicaux exploratoires. Et nous les avons enregistrés au fur et à mesure qu’ils se produisaient. Il y a des enregistrements de tout ce qui nous passait par la tête. Nous en avons fait pas mal, et c’était une bonne expérience. Beaucoup de matériel en est sorti que vous connaissez peut-être – ‘Woodpecker From Mars’ contient une partie de ces enregistrements. Une chanson de Metallica serait ‘For Whom the Bell Tolls’”, explique-t-il.

Publicité

Quelques années plus tard, Cliff jouait dans Metallica et Jim était temporairement sans groupe. Ayant appris que le groupe de Mike Bordin cherchait à remplacer leur guitariste, Burton a plaidé en faveur de son ami.

“Jim et Mike Bordin ne s’aimaient vraiment pas, apparemment”, raconte Bill Gould. “Selon Bordin : ‘Il y a ce mec que Cliff connaît. C’est un connard, il a toujours été un connard. J’étais dans un groupe avec lui et j’ai arrêté parce qu’il était un tel connard. Mais il sait jouer de la guitare’”.

Alors que ce groupe utilisait le nom de The Chickenfuckers comme nom provisoire, ils l’ont finalement changé pour Faith No More. Et le reste appartient à l’histoire.





Publicité

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.