Retrouve-nous

À la une

Ronnie Radke banni des réseaux sociaux, déclare que “la liberté d’expression est morte”

Kylian Lecore

Publié

le

Ronnie Radke
Stefan Brending, CC BY-SA 3.0

Ronnie Radke de Falling In Reverse banni des réseaux sociaux après un discours transphobe

Suite à un discours transphobe qu’il a tenu la semaine dernière, Ronnie Radke, le chanteur du groupe de Las Vegas, Falling In Reverse, a été banni des réseaux sociaux. Plus précisément, le frontman a été “shadow-banni” sur Twitter et banni sur TikTok.

Le discours transphobe de Ronnie Radke

Pour mettre les choses en contexte, jeudi dernier (27 juillet), Radke a partagé une image de l’activiste trans Dylan Mulvaney tenant des tampons Tampax. Aux côtés de cette image, Radke a fait un discours sur le fait qu’elle était une “porte-parole” pour une entreprise de tampons ; cependant, comme l’ont confirmé les représentants de Tampax eux-mêmes, Mulvaney n’a jamais été engagée en tant que porte-parole de leur entreprise. Ce que Radke a partagé était simplement une image d’elle tenant des tampons Tampax. Apparemment, Radke ne s’est pas soucié de faire des recherches.

Voici ce que le chanteur a écrit dans son discours : “Les mêmes personnes qui me traitent de séducteur de femmes, d’agresseur et de bigot sont les mêmes personnes qui soutiennent l’idéologie selon laquelle les personnes trans peuvent avoir leurs règles et soutiennent les entreprises de tampons qui en font les porte-parole. C’est extrêmement offensant pour toutes les femmes, de se moquer de leur biologie. Arrêtez de prétendre que c’est acceptable”.

En réponse à ces commentaires, Radke a reçu de nombreuses critiques en ligne. C’est alors qu’il se trouvait en ligne, que le chanteur est tombé sur un tweet d’un utilisateur qui écrivait ceci : “Est-ce que Twitter a shadow-banni @RonnieRadke ? Il n’apparaît dans aucune de mes recherches, même si je le recherche, il n’est pas parmi les personnes les plus populaires. Si c’est vrai, c’est décevant”.

À lire aussi :  Ronnie Radke de Falling In Reverse donne des leçons à un groupe local en ouverture de son concert

Dans un tweet suivant, Radke a partagé une capture d’écran d’une recherche qu’il a faite pour confirmer s’il avait été shadow-banni sur Twitter. Aux côtés de cette capture d’écran, le frontman de Falling In Reverse écrit : “Je suis shadow-banni. La liberté d’expression est morte, l’Amérique est tombée”.

Publicité

Ce n’est pas la seule plateforme de médias sociaux sur laquelle Radke a été banni. Dans un autre tweet, il révèle qu’il a également été banni sur TikTok. Aux côtés d’une photo qu’il a partagée, il écrit : “Banni de TikTok pour avoir dit que la plupart des femmes ne veulent pas être appelées ‘cis’. Heureusement, cela ne m’importe pas”.

Vous pouvez lire ces tweets de Ronnie Radke ci-dessous.




Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.