Retrouve-nous

À la une

Quand un dieu du métal est intervenu pour sauver Black Sabbath

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Quand un dieu du Metal est intervenu et a sauvé Black Sabbath

En 1992, c’était une période chaotique lorsque Ozzy Osbourne a pris sa retraite. Après le succès de l’album “No More Tears”, les choses ont pris une tournure inattendue. Les concerts d’adieu à Costa Mesa semblaient être un hommage approprié, et son ancien groupe, Black Sabbath, devait assurer la première partie. Cependant, le chanteur de Sabbath à l’époque, Ronnie James Dio, n’était pas d’accord. “Je ne soutiendrai pas un clown”, avait-il dit à Tony Iommi, et c’est ainsi qu’il a été exclu.

L’intervention du Metal God

À la recherche d’un plan B, voici que le Metal God lui-même, Rob Halford, entre en jeu. Originaire de Birmingham, sa voix peut faire trembler le paradis et l’enfer. Venant de se séparer de Judas Priest, Rob était partant pour rejoindre Black Sabbath pour les deux concerts. “Je n’avais pas besoin de répéter, c’est toujours dans ma tête”, a déclaré Halford avec décontraction.

Les concerts de Costa Mesa furent un spectacle électrisant. Incarnant l’esprit même du heavy metal, Halford a insufflé une nouvelle vie aux chansons classiques et emblématiques. Il a fait bien plus qu’aider un groupe en difficulté cette nuit-là – il a fait l’histoire.

Publicité

Le destin a voulu qu’Ozzy ne prenne pas sa retraite. Son diagnostic de sclérose en plaques était en réalité le syndrome de Parkin, ce qui a conduit à un retour d’Ozzy avec l’album “Ozzmosis” en 1995.

Ce n’était pas la fin de la collaboration entre Halford et Sabbath. Lorsque Ozzy a été atteint de bronchite lors de l’Ozzfest à Camden, dans le New Jersey, en 2004, Rob a de nouveau été appelé à la rescousse. Il a interprété un set de Judas Priest, s’est rapidement douché et changé de costume, puis s’est lancé dans le set de Sabbath.

À lire aussi :  Saxon annonce un nouvel album intitulé "Hell, Fire And Damnation"

Une fraternité indéfectible

Ce n’était pas seulement une question de remplacement. C’était une fraternité. Comme l’a souligné Halford à Ozzy’s Boneyard (tel que transcrit par Blabbermouth.com), “Priest et Sabbath sont liés pour toujours… Nous nous aimons les uns les autres.” Son sentiment a été partagé par Iommi, qui a avoué avoir été sceptique au départ quant à la capacité de Rob à remplir les chaussures d’Ozzy. Mais les applaudissements tonitruants du public ont dissipé ces craintes. “Rob a sauvé le spectacle”, se souvient affectueusement Iommi.

Regardez Rob Halford se produire avec Black Sabbath ci-dessous :

Publicité





Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.