Retrouve-nous

À la une

Les 10 parties de batterie les plus emblématiques de l’histoire du Heavy Metal

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Les 10 parties de batterie Heavy Metal les plus emblématiques de tous les temps

Dans la plupart des genres musicaux, les batteurs sont rarement mis en avant.

Souvent relégués à l’arrière-plan, ils sont souvent presque entièrement oubliés au profit du chanteur ou du guitariste. Mais dans le heavy metal, nous reconnaissons et respectons généralement le talent des batteurs.

Les batteurs dans le Heavy Metal

Quand on parle de Max Cavalera et des jours glorieux de Sepultura, les contributions légendaires d’Igor sont toujours en tête. Quand on parle de Tool, Danny Carey est sans aucun doute la star du spectacle. Gojira ? Mario Duplantier est Dieu. Vous avez compris l’idée.

Alors que les batteurs reçoivent beaucoup d’amour dans le metal, nous pensons que les batteurs ne peuvent jamais être trop célébrés. Certaines des chansons les plus importantes et les plus cool du metal ne seraient pas ce qu’elles sont sans des moments clés de batterie. C’est pourquoi voici nos choix pour dix des parties de batterie heavy metal les plus emblématiques de tous les temps.

Black Sabbath : War Pigs

Combien de plaisir Bill Ward a-t-il eu lors de l’enregistrement de la légendaire chanson de Sabbath, “War Pigs” ? Le mec a pu faire un solo de batterie conversationnel en répétition pendant des minutes, répondant sans effort au groove de la musique. Peut-être la chanson de metal la plus amusante à jouer en air drum, elle doit donc figurer sur la liste.

Publicité

Metallica : One

Pas grand-chose à dire sur celle-ci. La pause au double kick façon mitraillette de Lars à mi-chemin de cette opus de Metallica est l’un des moments les plus cool de l’histoire du metal et facilement l’un des moments les plus emblématiques de double kick drum dans le genre, point final. Combien d’enfants chaque année achètent encore une pédale double Iron Cobra après avoir entendu ce morceau pour la première fois ? Classique.

Sepultura : Territory

Peu de parties de batterie peuvent transformer des hommes adultes en un mosh pit frénétique en 15 secondes. Mais la furie tribale d’Igor Cavalera sur les toms au début de “Territory” est l’une de ces parties. Une introduction légendaire pour une chanson légendaire, sur un album légendaire.

À lire aussi :  Deftones interprète "Please, Please, Please, Let Me Get What I Want" en live pour la première fois

Meshuggah : Future Breed Machine

Tomas Haake est peut-être plus une machine qu’un être humain. Le gars est essentiellement le T-1000 sous forme de batteur. En 1995, la pause au double kick syncopée dans “Future Human Machine” à 3:42 a lancé une légion de pauses de metalcore copiées. Et les groupes continuent de s’inspirer de cette partie encore aujourd’hui.

Pantera : Becoming

Le travail en solo de double kick de Vinnie Paul doit figurer au panthéon des meilleures utilisations de double kick dans une chanson de metal. De tous les temps. Le super producteur et partenaire créatif de longue date de Pantera, Terry Date, a déclaré avoir entendu Vinnie Paul jouer avec cette partie en studio, simplement en s’entraînant et sans y penser. Date a dit qu’il était devenu fou et a demandé à Vinnie d’en faire une partie. Quand il s’est émerveillé de voir comment Vinnie était capable de le faire, ce dernier a haussé les épaules et a dit que c’était facile, n’importe qui pourrait le faire (ce qui est faux). Heureusement, il existe des images réelles du point de vue des pieds de Vinnie en train d’enregistrer cette bête en studio, que vous pouvez admirer ci-dessous.

Slayer : Angel Of Death

Pas grand-chose à dire sur celle-ci qui n’a pas déjà été dit un million de fois. C’est Slayer. C’est Dave Lombardo. C’est le légendaire solo de double kick que vous connaissez et aimez. Tous saluent Slayer.

Publicité

Korn : Blind

Si simple, mais tellement emblématique, le motif de ride en croches de David Silveria au début de “Blind” est sans doute l’une des parties de batterie les plus mémorables des années 90. Vous auriez du mal à jouer cela à un fan de musique heavy du monde entier qui ne pourrait pas identifier instantanément la chanson à partir de ces coups de ride. Une introduction emblématique à la naissance du nu-metal.

À lire aussi :  System Of A Down & Deftones annoncent un concert "unique en son genre"

Slipknot : Eyeless

Nous avons probablement passé plus de temps à essayer de décider quelle chanson de Joey Jordison inclure que nous n’en avons mis à écrire cet article. Le gars, que son âme repose en paix, était un véritable bulldozer derrière sa batterie. Bien que ce ne soit pas une tâche facile, nous choisissons “Eyeless” car c’était la première vraie introduction au serpent à neuf têtes de l’Iowa. Pas une partie en particulier, tout le morceau. À la fin de cette chanson, il n’y avait pas un fan de heavy metal vivant en 1999 qui ne pensait pas que Joey était le meilleur batteur de metal de la planète. Repose en paix, légende.

Deftones : My Own Summer

Abe Cunningham est une bête sur la batterie. Il a une véritable finesse, un style et une puissance sans être ostensiblement flashy ou démonstratif. Et comme “Blind”, le très simple coup de caisse claire et de tom qui ouvre “My Own Summer” des Deftones est peut-être l’une des introductions de batterie les plus reconnaissables de la musique heavy des dernières décennies.

Tool : Forty Six & 2

La batterie de Danny Carey sur “Opiate” et “Undertow” ne doit pas être négligée. Mais c’est vraiment avec “Aenima” qu’il a montré au monde qu’il était plus poulpe qu’homme. Bien qu’il soit presque impossible de choisir une seule partie emblématique de Carey pour cette liste, nous choisissons “Forty Six & 2” car c’est vraiment le morceau qui a fait réaliser au monde entier que Carey était l’un des vrais grands batteurs. À partir du moment où il atteint les 4 minutes 30, il se lance dans un solo d’octopus à part entière pour le reste du morceau, se terminant par ces frappes d’unisson également iconiques qui vous donnent l’impression de tomber d’un véhicule en mouvement.

Publicité

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.

Hard Rock Mag