Retrouve-nous

À la une

James Hetfield révèle la véritable raison pour laquelle il n’y a pas de basse sur l’album “…And Justice for All”

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Gage Skidmore, CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons

James Hetfield explique pourquoi il n’y a pas de basse dans “…And Justice for All”

Ah, la question ancestrale de “pourquoi diable ne peut-on pas entendre la basse” sur l’album classique de Metallica, “…And Justice for All”. Pendant des années, les fans de Metallica ont (à juste titre) supposé que cette décision était une pique passive-agressive dirigée contre le nouveau bassiste de l’époque, Jason Newsted.

Une décision basée sur des problèmes auditifs

Il est vrai que cette hypothèse est plausible lorsque l’on considère toutes les histoires sur la façon dont Metallica n’a pas réussi à faire face à la mort tragique du bassiste original, Cliff Burton, et a fait subir à Newsted un harcèlement sans fin. Même Kirk Hammett s’est excusé pour le traitement réservé à Newsted, déclarant :

“Je déteste le dire, mais Jason est devenu le bouc émissaire de tous ces sentiments que nous ne savions pas comment gérer. Et encore aujourd’hui, je regrette d’avoir agi ainsi et d’avoir adopté cette attitude, mais nous ne savions pas mieux faire. En ce qui concerne la période de deuil [pour Cliff], je pense que nous sommes tous encore en deuil.”

Hetfield explique que la décision sonore très critiquée de baisser considérablement la basse dans le mix audio est essentiellement due au fait que Metallica était “brûlé, grillé” et souffrait de problèmes d’audition. En ses propres mots :

“Je dirai que ce n’était pas seulement pour dire ‘Merde, baissons-le (Newsted)’. Nous voulions faire le meilleur enregistrement possible. C’était notre objectif. Nous étions épuisés. Nous étions carrément grillés. On jouait un concert, sans bouchons d’oreilles, rien. On retournait en studio, on avait les oreilles bouchées. Si vos oreilles n’arrivent plus à entendre les aigus, vous les montez. Donc on montait de plus en plus les aigus… et tout à coup, les graves ont disparu.”

Est-ce qu’il regrette cette décision toutes ces années plus tard ? Non :

“Tout cela vient après coup, et honnêtement, on s’en fout, vraiment. Pourquoi changer l’histoire ? Pourquoi tout à coup ajouter de la basse ? Il y a de la basse, mais pourquoi remixer un album ? On peut le remasteriser, oui, mais pourquoi remixer quelque chose et le rendre différent ?”

Eh bien, voilà les amis. Il semblerait que la célèbre décision de “pas de basse” n’était pas réellement une pique contre le pauvre M. Newsted, du moins selon Hetfield. Quoi qu’il en soit, il est indéniable que c’est toujours l’un des plus grands albums de metal jamais enregistrés… avec ou sans basse audible. Et pour ce que ça vaut, il n’y a aucune animosité de la part de Jason lui-même.

Publicité

Toujours optimiste, il considère cette décision comme un mouvement accidentellement “brillant” de la part de ses ex-compagnons de groupe, car cela a donné à l’album un récit et un contexte complètement différents qui contribuent à maintenir son caractère pertinent dans les discussions musicales des décennies après sa sortie.

À lire aussi :  Dave Mustaine déclare qu'il n'y a pas de conflit avec Metallica, "nous sommes amis"

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.