Retrouve-nous

News

COHEED ET CAMBRIA feront don des bénéfices du concert d’Oklahoma City au Centre pour les droits reproductifs

Kylian Lecore

Publié

le

Le groupe de metal progressif américain Coheed et Cambria fera don de tous les bénéfices de son prochain concert qui aura à Oklahoma City au Center For Reproductive Rights, un groupe de défense juridique qui avait représenté la clinique au cœur de l’affaire ayant conduit la Cour Suprême des États-Unis à annuler la loi qui légalise l’avortement (Reo v Wade).

Cette décision d’annulation de la Cour Suprême à tendance conservatrice fait suite à la demande de l’état du Mississipi d’annuler Roe v Wade, cet arrêt historique qui légalise l’avortement aux Etats-Unis pris en 1973. L’annulation de Roe v Wade permettra à cet état des Etats-Unis de mettre en œuvre une loi qui interdit l’avortement 15 semaines après la conception. La loi Roe v Wade soutient le droit de se faire avorter en vertu du 14e amendement qui stipule que les avortements sont protégés par la Constitution des Etats-Unis jusqu’à environ 23 semaines date à laquelle un fœtus peut vivre en dehors de l’utérus.

La décision prise ce vendredi a conduit à l’annulation de la légalisation fédérale de l’avortement dans cet état, renvoyant ainsi la question aux autres états pour qu’ils décident individuellement de cette loi. Quelques heures seulement après l’annonce de la décision de la cour suprême le groupe Coheed et Cambria a fait une déclaration sur les réseaux sociaux dans laquelle il promet de faire un don de tous ses bénéfices qu’il obtiendra de son prochain concert du 20 août à Oklahoma City au Center for Reproductive Rights (http://reproductiverights.org).

Ce don sera d’un montant minimum de 25 000 $.Le mois passé, le gouverneur de l’Oklahoma City a signé un projet de loi qui est devenu l’interdiction la plus stricte aux États-Unis. Cette loi interdit aux médecins de pratiquer l’avortement à tout moment de la grossesse. Elle autorise par contre l’avortement si la grossesse met la vie de la femme en danger ou si elle est le résultat d’un viol, d’une agression sexuelle ou d’un inceste. Par ailleurs, selon un sondage fait par le Pew Research Center, 61 % des personnes adultes en Amérique soutiennent que l’avortement devrait être légal contre 37 %. Le groupe des démocrates et indépendants à tendance démocrate qui soutienne l’avortement est supérieur de 42 % au groupe des républicains et des républicains modérés qui s’y opposent (80 % contre 38 %).

Certaines critiques affirment que l’annulation de la légalisation du droit à l’avortement ternirait  l’image de la Cour Suprême et ouvrirait la porte à d’autres contestations de la loi bien établie. D’après la CNN, près de la moitié des états adopteront la loi qui interdit l’avortement alors que d’autres l’autoriseront de façon restreinte. Selon le magazine Forbes, 75 % d’américains s’opposent aux lois qui pénalisent l’avortement, 69 % d’entre eux sont contre l’interdiction de l’avortement six à huit semaine après la grossesse. Toujours selon ce magazine, 80 % des américains ne veulent pas de lois sur l’avortement privé et 63 % soutiennent les lois sur le refuge dans les états démocrates.

Publicité

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.

Publicité Suivez-nous sur Google Actualités