Retrouve-nous

À la une

Voici les albums de Heavy Metal préférés de tous les temps selon Serj de System of a Down

Kylian Lecore

Publié

le

Serj Tankian révèle ses albums de metal préférés de tous les temps

En tant que passionnés de musique, il y a quelque chose de profondément satisfaisant à découvrir les albums de metal préférés de nos musiciens de metal préférés.

Une partie du plaisir réside dans le fait de comprendre leurs goûts – sont-ils similaires aux nôtres ? Ou sont-ils fans de “St. Anger” ?

Les albums qui ont changé la vie de Serj Tankian

Il y a quelques années, le légendaire leader de System of a Down, Serj Tankian, a donné un rare aperçu de Metal Hammer sur les albums qui “ont changé sa vie”.

Alors que la liste est avouons-le légère en metal (cela a du sens lorsque l’on considère la gamme et le style incroyablement diversifiés de Tankian), il a tout de même choisi quelques albums de metal classiques comme faisant partie de son graal musical.

Tout d’abord, l’emblématique “Reign In Blood” de Slayer. Selon Serj :

Publicité

“Je choisirais probablement Slayer – Reign In Blood, car je pense que l’importance historique de Slayer en tant que groupe est très intéressante. Ils ont ouvert la voie à la death et au black metal.”

Ensuite, Tankian choisit le chef-d’œuvre sans basse de Metallica, “…And Justice For All:”

“Les arrangements musicaux de Metallica sont si uniques. Ils écrivent des chansons vraiment intenses et complexes, qui sont si populaires. Ils ont vendu des millions d’exemplaires et on se dit : ‘Ce sont vraiment des chansons complexes !’”

Fait intéressant, Lars Ulrich de Metallica éprouve le même amour pour System of a Down. Dans une interview accordée à Rolling Stone il y a quelques années, Ulrich a loué le premier album emblématique de SOAD, puis a choisi leur deuxième album “Toxicity” comme l’un de ses albums de metal préférés de tous les temps. Selon Ulrich :

“Le premier album de System est sorti et il avait évidemment beaucoup d’attitude. C’était un nouveau genre de son, et Rick [Rubin, le producteur] le faisait. On pouvait entendre que la musique venait de racines et d’influences différentes, et je ne savais pas qu’ils étaient arméniens à ce moment-là ; on pouvait juste entendre des choses différentes.

Et puis quand Toxicity est sorti, qui était évidemment leur deuxième album, quand tu as entendu “Chop Suey !” c’était tout simplement incroyable.

Quand ça passait à la radio sur MTV, puis le titre “Toxicity”, et “Aerials” et tous les autres, et que j’ai commencé à écouter l’album et j’ai entendu “Ils essaient de construire une prison… pour toi et moi d’y vivre”, c’était juste… ah ! C’était politique, c’était fou, c’était loufoque, c’était énergique, c’était incroyablement bien construit du point de vue de l’écriture des chansons.

Cela a été très inspirant pour ce que nous avons fait, et j’ai adoré le fait que les chansons étaient si courtes et directes, ce qui était quelque chose que nous n’avions pas beaucoup de chance d’avoir, et c’est tout simplement l’un des meilleurs albums de tous les temps.”

Publicité

Eh bien, alors. Quand est-ce que nous aurons un projet parallèle de thrash metal avec Serj au chant et Lars à la batterie ?





À lire aussi :  Les métalleux qui sont devenus viraux des décennies avant les réseaux sociaux

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.

Hard Rock Mag