Retrouve-nous

À la une

Sebastian Bach approuve l’utilisation présumée de pistes d’accompagnement par Paul Stanley de KISS

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Sebastian Bach estime que l’utilisation de pistes d’accompagnement par Paul Stanley de KISS est acceptable

L’année dernière, des accusations ont été portées à l’encontre de Paul Stanley, membre du groupe de rock basé à New York, KISS, affirmant qu’il mimait lors d’un concert. Dans une vidéo mise en ligne, on peut entendre la voix de Stanley diffusée par les haut-parleurs, mais le chanteur lui-même ne chante pas.

Depuis ces accusations, un débat plus large s’est engagé sur l’utilisation de pistes d’accompagnement lors des performances lives. Récemment, Chad Gray, le chanteur de Mudvayne, a critiqué les groupes qui utilisent cette technologie, affirmant : “Si tu ne peux pas chanter et jouer ta musique, alors pourquoi diable es-tu sur scène ?” Un autre artiste critique de cette technologie est Sebastian Bach, ancien chanteur de Skid Row. Cependant, lorsqu’il s’agit de Stanley et des accusations portées contre lui, Bach se montre beaucoup plus indulgent.

L’opinion de Sebastian Bach sur l’utilisation de pistes d’accompagnement

Lors d’une séance de questions-réponses lors du Fanboy Expo le week-end dernier, la chaîne YouTube Syncin’ Stanley a demandé à Bach ce qu’il pensait des pistes d’accompagnement et des accusations de mimétisme portées contre le chanteur de KISS. En général, Bach déclare qu’il est d’accord avec l’utilisation de pistes d’accompagnement par Stanley si le chanteur en a besoin. En ce qui concerne Stanley, Bach déclare : “Je n’ai rien contre l’utilisation de la technologie pour faire un bon spectacle lorsqu’on est un vieux mec qui donne tout ce qu’il a”. Cependant, le chanteur mentionne qu’il a un problème avec un groupe dans la vingtaine qui joue tout un concert “sur une piste d’accompagnement”.

À lire aussi :  Chad Gray et Tom Maxwell parlent de revisiter leur projet pré-Hellyeah

Voici la position de Bach sur l’utilisation des pistes d’accompagnement et ses sentiments à l’égard de leur utilisation présumée par Stanley (selon les propos rapportés par Blabbermouth) :

“Ma position là-dessus, c’est que si tu as la soixantaine-dizaine, si tu as 72 ans et que tu dois porter des bottes de monstre d’un pied de haut et un costume de Godzilla et te suspendre à des câbles pour voler jusqu’au sommet du toit et chanter, un mec de cet âge-là, ça ne me dérange pas vraiment qu’il utilise la technologie pour nous donner un spectacle. Je ne peux pas imaginer ma mère, qui a 81 ans, cracher du feu et cracher du sang. Bon, je peux imaginer la partie cracher du sang. Mais ça ne me dérange pas que la technologie soit utilisée pour faire un bon spectacle lorsque tu es un vieux mec qui donne tout ce qu’il a. Mais il est vieux, non ? Par contre, ce qui me pose un putain de problème – excusez-moi pour le langage, mais vous savez à qui vous parlez ici – c’est quand j’ai un groupe en première partie qui a 23 ans et qui fait tout son concert sur une piste d’accompagnement avec les voix enregistrées. On peut le voir si facilement – c’est tellement facile.”

Publicité

Le chanteur de Skid Row exprime également que KISS offre l’un des “meilleurs” spectacles qu’il ait jamais vus. La seule raison pour laquelle il n’autoriserait pas le groupe à jouer sur des pistes d’accompagnement est s’il était plus jeune. Selon Bach :

À lire aussi :  Sebastian Bach : "Corey ne m'a jamais demandé de jouer un concert avec lui"

“J’ai vu KISS environ quatre ou cinq fois ces trois ou quatre dernières années, et c’est toujours le plus grand spectacle de rock au monde. Quand les lumières s’éteignent et que la basse résonne (il imite un bourdonnement de basse), et puis ils arrivent sur scène.”

“Si KISS était dans la vingtaine, je ne voudrais pas qu’ils utilisent des pistes d’accompagnement. Ou s’ils étaient comme un athlète un jour qui dirait : ‘Oh, je pense que je veux être une rock star’. Et puis ils montent simplement sur scène et font des sauts en l’air avec une piste d’accompagnement, ça me pose un problème. Je n’ai pas de problème avec un homme de 75 ans qui me donne le spectacle qu’il a toujours donné, mais aussi… Nous, en tant que fans, ne sommes pas des connards. Nous devrions rendre hommage à un gars comme Paul Stanley pour tout ce qu’il a fait dans sa vie entière. Être de cet âge et continuer à nous donner le spectacle de KISS… Je suis désolé pour les personnes qui ne vont pas à un concert de KISS… C’est leur perte.”





Publicité

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.

Hard Rock Mag