Retrouve-nous

À la une

Quand une interview de Nardwuar a fait exploser le cerveau de Slipknot : souvenirs d’une rencontre mémorable

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Quand une interview de Nardwuar a fait perdre la tête à Slipknot

Josh “Nardwuar” Ruskin est une icône du journalisme musical canadien. Connu pour son comportement satiriquement innocent et hyperactif, associé à des compétences de recherche impeccables et une volonté joyeuse de mettre les gens mal à l’aise, la plupart de ses sujets d’interview connaissent son gimmick et embrassent la blague. Cependant, certains musiciens sont clairement déconcertés par sa façon de faire et ses questions.

Une rencontre avec Nardwuar qui a laissé Slipknot perplexe

Lorsque Nardwuar a rencontré Shawn “Clown” Crahan et Chris Fehn de Slipknot pour une courte discussion en 2007, les Iowans n’ont pas été séduits par le charme canadien de Nardwuar.

Ça commence de manière assez agréable, même si un peu maladroite. Nardwuar demande à Shawn Crahan qui il est, ce à quoi il répond avec irritation en regardant autour de lui avant de dire : “…Clown”. C’est le moment où l’énergie polarisée entre le journaliste et le sujet a le plus frôlé l’équilibre. Tout dégringole à partir de là…

Interrogé sur l’évolution de son masque de clown, Crahan évite la question en disant : “Je traverse une période d’amnésie en ce moment.” Alors que Nardwuar mentionne que cela ressemble à une opération chirurgicale, Clown répond : “Il y a beaucoup de choses douloureuses dans le passé, donc je suis en train de traverser une transition.”

À ce stade, Nardwuar se tourne vers Chris Fehn, qu’il taquine avec son approche excessivement mielleuse. “Alors, et toi, Numéro Trois”, demande Nardwuar. “Comment penses-tu que Shawn a changé au fil des ans avec son masque ?” Le musicien masqué de Pinocchio ne dit pas un mot, se tournant plutôt vers Clown avec irritation. Sa posture raide communique beaucoup sur l’état de confusion dans lequel se trouvait le Numéro Trois à ce moment-là.

Publicité

“Comme je l’ai dit : si tu peux le faire parler, c’est le vrai tour de force”, répond Crahan.

À lire aussi :  Le rôle d'Eloy Casagrande dans Slipknot va au-delà de celui d'un simple "batteur engagé", confirme Jim Root

Nardwuar prend ensuite Slipknot au dépourvu lorsqu’il évoque la relation du producteur Ross Robinson avec leur groupe et avec Vanilla Ice. Notant que l’ancien membre Josh Brainard a joué sur l’album de nü-metal de Vanilla Ice, il demande s’il pourrait y avoir une collaboration entre leurs groupes à l’avenir. Crahan fait écho au commentaire précédent de Robinson selon lequel “il n’y a rien de plus punk rock que de faire un album avec Vanilla Ice.”

Jusqu’à présent, cela aurait pu sembler étrange, mais les choses allaient devenir carrément surréalistes. Concernant une interview qu’un membre de Slipknot avait donnée à FHM, Nardwuar demande à Crahan et Fehn s’ils “font plaisir aux groupies avec des crustacés de homard.” Mortifié, Clown se détourne avant de répondre : “Je n’en sais rien.”

N’ayant pas saisi l’indice, Nardwuar se demande si Fehn porte le masque de Pinocchio lorsqu’il joue avec des homards. “Je ne leur fais pas plaisir”, répond enfin Fehn.

“Tu as bien travaillé. Tu l’as fait parler. Je suis impressionné”, déclare Clown à Fehn qui n’est plus silencieux.

Publicité

L’interview se termine par un moment de folie surréaliste, lorsque Nardwuar tente d’amener le groupe à participer à un rap en appel et réponse. Alors qu’il chante : “Je suis d’accord avec OPP, tu sais”, Fehn répond à contrecœur : “moi”. Excité par sa participation, Nardwuar commente : “Tu es d’accord avec ça, Numéro Trois !” Fehn quitte les lieux peu après, mais Clown reste pour un au revoir peu enthousiaste.

Vous pouvez vous crisper avec Slipknot dans la vidéo ci-dessous !

À lire aussi :  Slipknot annonce son premier single avec Eloy Casagrande, "Long May You Die"





Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.

Hard Rock Mag