Retrouve-nous

À la une

Quand une foule furieuse a bombardé Keanu Reeves de déchets lors d’un festival de Metal

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Quand une foule furieuse a bombardé Keanu Reeves de détritus lors d’un festival de métal

Keanu Reeves est probablement mieux connu des jeunes audiences pour son rôle de John Wick, l’assassin dur à cuire sorti de sa retraite pour une mission de vengeance. Cependant, il restera toujours Ted “Theodore” Logan pour les enfants des années 1980 ; le headbanger qui voyageait dans l’espace et le temps avec son camarade de groupe Bill S. Preston pour sauver le monde avec le pouvoir de la musique dans la série de films Bill & Ted.

Revenons un peu en arrière et nous arrivons à River’s Edge, un drame criminel existentiel dans lequel Reeves joue un hésitant nihiliste dont le cynisme est égalé livre pour livre par ses pairs marginaux, parfois meurtriers.

Ses goûts musicaux

Le Keanu de la vie réelle n’est peut-être pas un métalleux au sens traditionnel du terme, mais ses goûts penchent définitivement vers les bords les plus durs et les plus sombres du hardcore et du punk.

Interrogé sur ses groupes préférés lors d’une interview en 1996 avec Entertainment Weekly, l’acteur a déclaré : “Je dirais Fugazi, The Ramones, Exploited, Discharge, le premier Elvis Costello, The Clash, Violent Femmes, Joy Division, Minor Threat et Bad Brains. C’est définitivement sur ça que j’ai fait mes armes.”

D’ailleurs, Reeves a cité les héros canadiens du noise-rock, Metz, comme ses préférés récemment et a même exprimé son admiration pour Big Black, le groupe caustique du producteur Steve Albini. Ce n’est peut-être pas une plongée profonde dans l’underground, mais pour une star hollywoodienne de premier plan, ce n’est pas si mal !

Publicité

Le groupe Dogstar

Compte tenu de ses antécédents, il n’est pas surprenant que l’acteur joue occasionnellement de la basse dans un groupe de rock alternatif. Nommé d’après une référence à Henry Miller, Dogstar a sorti deux albums pendant leur première période, Our Little Visionary en 1996 et Happy Ending en 2000, avant de faire une pause indéfinie en 2002. Ils se sont regroupés il y a peu de temps et prévoient de sortir un troisième album, Somewhere Between The Power Lines And Palm Trees, le 6 octobre.

Le fiasco du Milwaukee Metal Fest

Les années 1990 étaient une période étrange, et quelqu’un a eu l’idée de génie de faire jouer Dogstar lors du rassemblement ultime des headbangers en 1992, le Milwaukee Metal Fest. Coincé entre le hardcore et le shock rock de Murphy’s Law, Agnostic Front et les Mentors, et la folie du death metal de Cannibal Corpse, Obituary, Deicide et Cancer, le groupe punk littéraire avec un célèbre bassiste était condamné à l’échec avant même de jouer la première note.

Reeves a parlé de cette expérience avec GQ, en disant : “Nous avons joué au Milwaukee Metal Fest. On s’est fait tuer. Je pense que nous avons joué près de Murphy’s Law. Imaginez. Alors nous avons joué une reprise de Grateful Dead, au Milwaukee Metal Fest.”

“Nous étions comme, ‘Ils nous détestent. Qu’est-ce qu’on fait ici ? Que pouvons-nous faire ? Jouons la reprise de Grateful Dead’”, dit Reeves en riant en se souvenant de ce moment. “Ils étaient juste là, ‘Va te faire foutre, tu es nul’. J’avais le plus grand sourire sur mon visage, mec.”

Grâce à la magie de YouTube, vous pouvez regarder tout le désastre ici. Riki Rachtman a eu l’honneur douteux d’introduire Dogstar, et la foule ne l’a pas épargné non plus.

Publicité





Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.