Retrouve-nous

À la une

Phil Demmel rejoint le groupe de Kerry King : “Cela fait quatre ans et demi que je garde le secret”

Kylian Lecore

Publié

le

Phil Demmel
sandra.scherer, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

Phil Demmel, ancien guitariste de Machine Head et Vio-lence, a révélé de nombreux détails sur sa collaboration avec le groupe solo éponyme de Kerry King lors d’un récent Instagram Live.

Une rencontre fortuite

Tout d’abord, Demmel a expliqué qu’il avait approché King en 2018, sachant que sa période avec Machine Head touchait à sa fin : “Cette rencontre s’est produite de mon côté lorsque Slayer était en tournée dans la région de la baie et qu’ils ont joué à San Jose. Je crois que Napalm Death a ouvert pour eux, ainsi que Lamb Of God, et peut-être même Testament. C’était peut-être le dernier jour de la tournée. C’était l’été 2018.

“Et je savais que j’allais quitter Machine Head, alors j’ai approché Kerry en lui demandant ce qu’il prévoyait de faire après la fin de Slayer. Et il m’a répondu : ‘Je suis sûr que je vais continuer à jouer avec Paul. Je vais probablement demander à Gary Holt de jouer avec moi dans mon nouveau groupe aussi.’ Et c’était à peu près tout.”

Une offre inattendue

Un an plus tard, lors d’un match des Raiders, King a officiellement proposé à Demmel de rejoindre son projet secret : “Et donc, lorsque j’ai annoncé que je quittais Machine Head en septembre 2018, Kerry m’a envoyé un message le même jour en disant : ‘C’est pour ça que tu me demandais ce que je prévoyais de faire ensuite.’ Donc ce n’était pas un secret pour Kerry que c’était ce qui m’intéressait.

“Et lorsque l’appel est venu pour remplacer Gary et que j’ai répondu présent, cela a vraiment montré beaucoup de choses à ces gars-là. Donc, Kerry, je me souviens que nous étions à un match des Raiders contre Denver, probablement en 2019, et il m’a dit : ‘Voilà ce que je pense’, et c’est là qu’il s’est engagé à me faire entrer dans le groupe. C’était vraiment génial.”

Publicité

Un secret bien gardé

Imaginez garder cette nouvelle secrète pendant près de cinq ans ! Demmel a avoué que c’était un véritable défi et l’a qualifié de “pire secret le mieux gardé”.

“J’attendais depuis août 2019 de pouvoir annoncer que j’étais dans le nouveau groupe de Kerry. Quelques personnes étaient au courant. Kerry voulait que ce soit un secret, donc nous n’en avons pas parlé. Donc c’était quatre ans et demi de secret. Certains diraient que c’était le pire secret le mieux gardé ou le meilleur secret le plus mal gardé. Mais nous sommes tous très excités de commencer.”

Une attente qui en valait la peine

L’attente n’était pas seulement pour les fans – selon Demmel, les membres du groupe eux-mêmes étaient impatients, tout en gérant la difficulté interne de garder le secret. Mais bon, l’anticipation ne fait qu’amplifier l’excitation, n’est-ce pas ?

“Kerry a écrit toute la musique. Il a écrit tous les paroles. Ils avaient à peu près tout fait depuis un moment. Lui et Paul ont travaillé sur tout. Il m’envoyait des parties. C’était le processus le plus lent auquel j’ai jamais participé, en raison de la quarantaine et de la recherche d’un chanteur. Donc ça a pris un peu de temps, et ça a pris du temps pour toutes les raisons. Je veux dire, il y avait une raison à tout cela. Donc ça en est arrivé au point où nous, les gars du groupe, nous nous demandions : ‘As-tu des nouvelles ?’ ‘Non, je n’ai rien entendu.’ C’était un peu comme l’instructeur de natation quand on apprend à nager, et l’instructeur recule constamment en disant : ‘Allez, tu peux y arriver.’ Et tu nages et tu nages et tu nages, et il recule toujours. ‘Allez, tu peux le faire.’ Et ça en valait la peine.”

Un son unique

Alors que King a écrit la musique et les paroles de leur prochain album, les solos enflammés de Demmel injectent une mélodie unique, s’éloignant du son caractéristique de Slayer.

“Ils ont enregistré l’album. J’ai structuré les solos chez moi. J’ai un studio à domicile, et j’ai construit mes parties. Et je les avais finis depuis un moment. Il m’en a donné quelques autres : ‘Eh bien, pourquoi tu ne vois pas si tu peux trouver quelque chose ici ?’ Et j’ai écrit quelques petits harmoniques que l’on n’entend pas souvent chez Slayer.

“Je pense que c’est ce qui distingue ce groupe, en plus de la voix de Mark, bien sûr, c’est la mélodie dans certains de mes solos. J’ai écrit quelques choses et je les lui ai envoyées, et le solo que l’on entend dans ‘Idle Hands’ est le premier que j’ai écrit. Je lui ai donc demandé : ‘Est-ce que ça te va si je joue à ma manière ?’ C’est un peu différent de ce que Jeff Hanneman et Gary faisaient, et ça lui plaisait. Donc j’étais content que ce soit le cas, parce que c’est un peu ce que je suis et ce que je peux apporter.”

Publicité

L’album solo de Kerry King, “From Hell I Rise”, met en vedette Demmel aux côtés du chanteur de Death Angel, Mark Osegueda, de l’ancien batteur de Slayer, Paul Bostaph, et de l’ancien bassiste de Hellyeah, Kyle Sanders, et sa sortie est prévue pour le 17 mai via Reigning Phoenix Music. Ne manquez pas leur premier single “Idle Hands” ici pour avoir un avant-goût de la tempête sonore qui vous attend. Vous ne le regretterez pas !

À lire aussi :  10 Groupes de Metal qui devraient jouer lors du spectacle de la mi-temps du Super Bowl

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.