Retrouve-nous

À la une

Ozzy Osbourne : “Au mieux, il me reste dix ans à vivre” après la découverte d’une tumeur récente et sa lutte contre la maladie de Parkinson.

Kylian Lecore

Publié

le

Ozzy Osbourne réfléchit à sa mortalité et partage combien de temps il pense lui rester

Dans une nouvelle conversation avec Rolling Stone UK, Ozzy Osbourne réfléchit à sa mortalité et partage combien de temps il pense lui rester. Depuis quelques années maintenant, la légende du metal lutte contre de graves problèmes de santé ; en plus de douleurs au dos et aux nerfs, Osbourne lutte également contre la maladie de Parkinson, dont il a été diagnostiqué en 2003.

Un retour sur scène incertain

En raison de ses problèmes de santé – ainsi que de multiples interventions chirurgicales – Osbourne n’a pas pu se produire en concert, ce qui a ajouté une pression émotionnelle à sa vie. Bien qu’Osbourne veuille remonter sur scène, il reconnaît son état de santé et souligne qu’il ne veut pas passer pour un “Ozzy à moitié coeur” en quête de sympathie. Selon le rocker :

“Je prends les choses au jour le jour et si je peux me produire à nouveau, je le ferai. Mais c’est comme dire adieu à la meilleure relation de ma vie. Au début de ma maladie, lorsque j’ai arrêté les tournées, j’étais vraiment en colère contre moi-même, les médecins et le monde. Mais au fil du temps, je me suis dit : ‘Eh bien, peut-être que je dois simplement accepter ce fait’.”

La réflexion sur la mort et la gratitude d’être encore en vie

Par ailleurs, Osbourne réfléchit à ses amis proches et collègues décédés : “J’ai beaucoup réfléchi pendant ma convalescence et tous mes compagnons de beuverie, j’ai réalisé qu’ils étaient tous morts ! Le cimetière est plein d’eux ! Tu es mort et tu es mort et tu es mort.”

À lire aussi :  Les dix meilleurs solos de guitare Heavy Metal de tous les temps

Plus tard, il ajoute : “J’aurais dû mourir bien avant beaucoup d’entre eux. Pourquoi suis-je le dernier homme debout ? Je ne comprends rien à tout ça. Parfois, je me regarde dans le miroir et je me dis : ‘Pourquoi diable as-tu survécu ?!’ Je ne me vante de rien de tout cela car j’aurais dû mourir mille fois. On m’a fait une lavage d’estomac je ne sais combien de fois.”

Publicité

La peur de la mort et le temps qui passe

Osbourne aborde ensuite la question de savoir s’il a peur de la mort et partage combien de temps il pense lui rester : “Je ne crains pas la mort, mais je ne veux pas avoir une existence longue, douloureuse et misérable. J’aime l’idée que si vous avez une maladie terminale, vous pouvez vous rendre en Suisse et y mettre fin rapidement. J’ai vu mon père mourir d’un cancer.”

“Mais regardez, j’ai dit à Sharon que j’avais fumé un joint récemment et elle a dit : ‘Qu’est-ce que tu fais ça pour ! Ça va te tuer !’ J’ai dit : ‘Combien de temps veux-tu que je vive putain ! Au mieux, il me reste dix ans et quand on est plus âgé, le temps s’accélère. Sharon et moi avons récemment fêté notre 41e anniversaire de mariage et ça me semble tout simplement incroyable !”

Récemment, Jack Osbourne a déclaré qu’il ne pense pas que son père remontera sur scène. Dans un épisode précédent du podcast de la famille, Sharon Osbourne a parlé de son pacte de suicide médicalement assisté avec Ozzy.





Publicité

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.