Retrouve-nous

À la une

Nouveau rapport affirme que Spotify est devenu un “outil criminel” pour le blanchiment d’argent

Kylian Lecore

Publié

le

Spotify utilisé comme outil criminel pour le blanchiment d’argent

Le célèbre magazine suédois Svenska Dagbladet a publié un rapport explosif révélant comment la plateforme de streaming Spotify est utilisée par des criminels à des fins de blanchiment d’argent. Selon le journal, des réseaux criminels liés au trafic de drogue et à d’autres activités violentes utilisent ce service depuis plusieurs années déjà.

Le rapport cite plusieurs sources protégées, dont des membres de gangs et un agent de police, qui confirment l’utilisation de Spotify dans le cadre d’opérations de blanchiment d’argent. Selon l’unité à laquelle appartient cet agent, “Spotify est devenu un outil criminel” et “ils soupçonnent que les gangs blanchissent de l’argent provenant du trafic de drogue, des vols, des fraudes et des missions d’assassinat, via la plateforme”, ce qui représente “des sommes pouvant atteindre plusieurs millions chaque année”.

Comment fonctionne ce blanchiment d’argent sur Spotify?

D’après le rapport, les criminels convertissent l’argent obtenu illégalement en Bitcoin, puis utilisent ces fonds numériques pour acquérir des “fausses écoutes” pour des artistes “liés à des gangs”. Les criminels récupèrent ensuite l’argent généré par ces écoutes.

Un agent de police anonyme déclare : “Spotify est devenu un distributeur automatique de billets pour eux. Il y a un lien direct avec les gangs et donc aussi avec la violence mortelle.”

Le rapport mentionne également que cette activité criminelle est courante dans la scène du “gangster rap” en Suède, certains rappeurs étant supposément liés à la criminalité.

Publicité

Une source non identifiée affirme : “Je ne veux pas dénoncer les gens, c’est très délicat. Il ne s’agit pas seulement d’acheter des écoutes. Si vous êtes un réseau et que vous voulez attirer des jeunes et que vous avez un rappeur qui devient populaire, c’est déjà la moitié du travail pour vous. C’est très bon pour le recrutement.”

Une étude du Centre National de Musique citée dans le rapport de Svenska Dagbladet révèle que jusqu’à 3% des écoutes de musique sur des plateformes comme Spotify sont frauduleuses. Il est important de noter que ce chiffre ne représente que les “fausses écoutes” détectées par les services, et non celles qui passent inaperçues. Spotify a réagi à ce sujet en publiant une déclaration, que vous pouvez lire en suivant ce lien.

Cela fait des années que de nombreux artistes critiquent Spotify et le montant des revenus qu’ils perçoivent pour leurs écoutes. En juin dernier, Dani Filth, le chanteur du groupe Cradle of Filth, a exprimé son mécontentement à l’égard du service de streaming, qualifiant Spotify de “plus grands criminels du monde”.





Publicité

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.

Publicité Suivez-nous sur Google Actualités
Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *