Retrouve-nous

À la une

Le producteur de “Blizzard of Ozz”, Max Norman, affirme que produire des “albums de classe mondiale” est inutile dans l’industrie musicale actuelle

Kylian Lecore

Publié

le

Ozzy Osbourne
joxeankoret, CC BY-SA 2.0, via Wikimedia Commons

Max Norman remet en question l’importance des albums dans l’industrie musicale actuelle

Max Norman, un producteur qui a contribué à façonner l’histoire du rock avec des albums comme “Blizzard of Ozz” d’Ozzy Osbourne – en travaillant également avec d’autres artistes tels que Y&T, Armored Saint, Lizzy Borden et Loudness – a récemment déclaré lors d’une apparition sur le podcast “Talk Louder” que dans le paysage musical actuel, créer des “albums de classe mondiale” pourrait être une perte de temps. Pourquoi ? Parce que, selon lui, “plus personne ne s’en soucie”.

Le live music, une lueur d’espoir selon Max Norman

Mais est-il simplement pessimiste ? Pas tout à fait. Alors que Norman critique le format de l’album, il voit un côté positif : la musique live. Il croit que les concerts en direct, sous toutes leurs formes, prospèrent. Des groupes originaux aux reprises, l’énergie brute et la magie unique des performances live attirent les foules.

Alors, quel est l’avenir ? Norman envisage la possibilité d’une configuration d’enregistrement mobile capturant l’essence des concerts en direct, offrant aux fans un avant-goût de l’atmosphère non polie et électrisante. C’est un avenir où l’émotion brute et la spontanéité des performances live sont mises en avant.

Norman a-t-il raison ou est-il simplement déconnecté de la réalité ? Que vous soyez d’accord avec son évaluation des albums ou non, son insistance sur le pouvoir de la musique live résonne. Dans une ère de perfection numérique et de gratification instantanée, peut-être que l’authenticité et l’expérience partagée de la musique live offrent vraiment quelque chose de unique et d’irremplaçable.

Publicité
À lire aussi :  Ozzy Osbourne évoque ses chances de jouer en live à nouveau

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.

Hard Rock Mag