Retrouve-nous

À la une

Le juge oblige Mötley Crüe à prendre en charge les frais juridiques de Mick Mars, le groupe revendique la victoire

Kylian Lecore

Publié

le

Une victoire pour Mick Mars dans sa bataille judiciaire contre Mötley Crüe

Depuis près d’un an, Mick Mars, le guitariste de Mötley Crüe, poursuit en justice ses camarades de groupe. Selon son procès, Mars a demandé à consulter les documents financiers liés aux activités commerciales du groupe avant l’arbitrage. Il affirme que le groupe a tout fait pour le pousser à la porte et qu’ils ont cherché à le contraindre à signer des documents qui réduiraient considérablement sa part de bénéfices liés aux activités du groupe.

Le groupe a refusé de coopérer

Une nouvelle mise à jour de cette affaire révèle qu’un juge a statué en faveur du guitariste, en notant que le groupe a injustement “refusé” de remettre les documents à Mars concernant leurs activités commerciales. Selon une nouvelle décision de justice obtenue par Rolling Stone, le groupe a laissé Mars sans autre choix que de porter plainte, et il a fallu huit mois à Mötley Crüe pour envoyer une importante quantité de documents.

En raison de ce retard, le juge a décidé que Mars a le droit de demander au groupe de couvrir ses frais de justice.

Le procès de Mick Mars est clos

Dans sa décision rendue le mardi dernier, le juge de la Cour supérieure de Los Angeles, James C. Chalfant, déclare :

Publicité

“Les demandes n’étaient pas excessives. Pourtant, Mars a été contraint de porter plainte, et il semble évident que la production des documents n’aurait pas eu lieu sans cela. Mars a le droit de demander des frais d’avocat”.

Le groupe avait envoyé des documents à Mars le 2 novembre, l’assurant que “ceux-ci étaient tous les documents pertinents” en leur possession. Cependant, selon le juge Chalfant, cela s’est avéré être faux, le juge reconnaissant que d’autres documents ont été fournis à Mars début décembre.

En ce qui concerne ces documents, le juge Chalfant déclare :

“Ces documents auraient dû être remis sans qu’il soit nécessaire de les demander à Mars. Le fait de ne pas les avoir remis plus tôt que le 8 décembre équivaut à un refus.”

Cependant, le juge a également statué que la plainte de Mars était désormais “inutile” et que sa demande de documents supplémentaires avait été rejetée car elle ne figurait pas dans sa liste de documents en attente déposée en novembre. Dans une déclaration fournie à Rolling Stone, l’avocate Sasha Frid du cabinet Miller Barondess, qui travaille pour le groupe, a déclaré :

“L’affaire est close. Voilà ce qu’il faut retenir. En rejetant la pétition comme étant devenue sans objet et en mettant fin à l’affaire, le tribunal a estimé que le groupe avait remis tous les documents à Mars et qu’il n’y avait plus rien à faire. Le groupe a dépassé ses obligations en fournissant beaucoup plus de documents que ce que la loi exigeait – en effet, la décision du tribunal a expliqué les milliers de documents que le groupe avait fournis à Mars.”

La bataille judiciaire entre Mick Mars et Mötley Crüe se poursuivra cette année devant un arbitrage privé pour déterminer si Mars a été illégalement exclu du groupe. Nous vous tiendrons informés de l’évolution de cette affaire.

Publicité

 





À lire aussi :  Le chaos s'est déchaîné lorsque ce groupe hardcore majeur a opté pour le glam metal

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.