Retrouve-nous

À la une

Le groupe de post-punk méconnu des années 80 à l’origine d’une icône du rock alternatif des années 90 et d’une légende du nu metal

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

L’histoire méconnue du groupe de post-punk des années 80 qui a donné naissance à une icône du rock alternatif des années 90 et à une légende du nu metal

Pour les passionnés d’histoire de la musique, découvrir les premiers chapitres de la carrière de musiciens célèbres est toujours un voyage passionnant.

Cela est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de plonger dans les premiers jours d’artistes aimés tels que Wayne Static et Billy Corgan, qui se sont bien sûr fait un nom dans les mondes du nu metal et du rock alternatif avec Static-X et Smashing Pumpkins.

La rencontre entre Wayne Static et Billy Corgan dans le Chicago des années 80

Il s’avère que ces deux musiciens emblématiques ont autrefois partagé un chemin musical. À la fin des années 1980, dans la scène musicale vibrante de Chicago, un groupe de rock progressif/post-punk du nom de Deep Blue Dream a commencé à se faire remarquer, gagnant en popularité et commençant à remplir des salles à travers la ville.

Publicité

À cette époque, Wayne Static, alors connu sous son nom de naissance Wayne Wells, n’avait pas encore adopté son célèbre nom de scène. Il était la force créatrice et le chanteur principal de Deep Blue Dream. Pendant cette période, il a rencontré un guitariste relativement inconnu, Billy Corgan, qui était en train de former ce qui allait devenir les légendaires Smashing Pumpkins.

Comme Wayne l’a plus tard rappelé : “(Le groupe de Corgan) était horrible, mais Billy brillait. La façon dont il jouait de la guitare était incroyable. Je suis allé le voir après un concert et je lui ai demandé s’il voulait rejoindre mon groupe et il a immédiatement dit oui car nous étions un groupe populaire à l’époque… Il a joué dans nos deux groupes pendant environ un an.”

Alors que Wayne était fasciné par le jeu de guitare de Corgan, il n’était pas fan de sa voix de chant :

“Il essayait de faire des chœurs, mais sa voix était tout simplement horrible… Nous ne lui permettions pas de chanter.

Nous lui disions : ‘Arrête d’essayer de chanter. Ça sonne horrible. Ça ne correspond tout simplement pas. Il a l’une de ces voix où, quand il chante seul, ça a un charme et ça fonctionne vraiment avec ses chansons. Mais ça ne fonctionnait pas avec mes chansons.’

Publicité

Deep Blue Dream n’a jamais réussi à sortir de Chicago, mais les deux artistes ont laissé une empreinte durable sur la musique pendant des décennies avec leurs futurs groupes. Il est vraiment incroyable de penser que ces deux-là ont fait de l’art ensemble à une époque où ils n’avaient pas encore solidifié leur véritable identité créative.





Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.

Publicité Suivez-nous sur Google Actualités
Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *