Retrouve-nous

À la une

Le Dieu du Rock des années 90 qui refuse de donner la moindre attention à Fred Durst

Kylian Lecore

Publié

le

Fred Durst : Un fan passionné de Liam Gallagher

Fred Durst, bien connu pour sa carrière axée sur le rap-metal, est en réalité un fan passionné des dieux du rock britannique, Oasis. Et plus particulièrement de Liam Gallagher.

Cette fascination ne date pas d’hier ; elle fait partie intégrante de la personnalité hilarante de Durst, qui partage depuis des années des photos de lui-même lors de rencontres maladroites avec son héros.

Des tentatives infructueuses de communication

L’intensité de la passion de Durst est mise en lumière lorsqu’il a commencé à envoyer des messages directs (DMs) à Liam Gallagher. Il ne s’agissait pas d’une simple interaction de fan occasionnelle ; Durst a essayé de contacter Gallagher de manière constante pendant des années.

Cependant, la réponse de Gallagher n’était pas du tout celle que Durst espérait, puisque Liam semblait « ignorer » ses messages, sans y répondre. Du tout.

Une admiration à sens unique

Durst n’a pas hésité à parler ouvertement de cette situation, mentionnant à plusieurs reprises que Gallagher ne lui « rendait pas la pareille », mettant en évidence une communication à sens unique qui frôlait le malaise. Mais en même temps, on ne peut qu’admirer Durst pour son sens de l’humour incroyable face à toute cette situation :

Publicité

Au-delà de ces avances virtuelles non réciproques, les interactions (ou l’absence de celles-ci) entre Durst et Gallagher ont suscité l’intérêt des fans. L’image d’un Noel Gallagher apparemment peu impressionné aux côtés d’un Durst très enthousiaste a circulé sur les réseaux sociaux il y a quelques années, alimentant davantage la fascination du public pour ce duo improbable.

Malgré le manque de réactivité de Gallagher, l’enthousiasme indéfectible de Durst ne faiblit pas. Cela témoigne de la complexité des relations entre fans et célébrités, où l’admiration entre les célébrités ne conduit pas toujours à des amitiés conventionnelles, voire à une simple reconnaissance.

Dans cette relation asymétrique entre fan et idole, Durst se révèle être un admirateur persévérant, indifférent à l’indifférence de son idole du rock ‘n’ roll. C’est plutôt adorable, en réalité.





Publicité

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.

Publicité Suivez-nous sur Google Actualités
Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *