Retrouve-nous

À la une

Le chanteur de Slaughter to Prevail, Alex Terrible, explique pourquoi il a quitté la Russie pour la Floride

Quentin Fossé

Publié

le

Slaughter to Prevail
Tementiy Pronov, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Le chanteur de Slaughter to Prevail, Alex Terrible, a révélé pourquoi il a déménagé aux États-Unis – spécifiquement en Floride – et a quitté sa Russie natale dans une nouvelle vidéo sur sa chaîne YouTube.

Terrible vit maintenant en Floride, où lui et le groupe de deathcore ont emménagé en 2022 après un processus prolongé compliqué par l’invasion russe de l’Ukraine cette année-là, contre laquelle Alex affirme être opposé.

Mais il est content que Slaughter to Prevail ait déménagé aux États-Unis –

“J’ai enfin trouvé cet endroit qui ressemble à chez moi”

Pourquoi Alex Terrible a déménagé aux États-Unis

“Quand je vivais en Russie, je cherchais un endroit parfait”, explique Alex. “Je voyageais beaucoup en Russie, et j’ai essayé de vivre à Sotchi, en Russie, parce qu’il fait chaud; il y a des montagnes. Il y a de meilleures routes. Je suis un gars de voiture; j’adore les voitures. Pour moi, il est important d’avoir ces putain de routes parfaites près de l’endroit où je vis.”

Il continue :

“Donc, j’ai déménagé à Sotchi et j’y ai vécu quelques mois. Ensuite, j’ai changé d’avis et je suis retourné dans ma ville natale, Yekaterinbourg. Ensuite, j’ai essayé de déménager à Saint-Pétersbourg. J’y ai vécu un peu mais je n’ai pas aimé. Ensuite, je suis allé à Moscou. J’ai essayé de vivre à Moscou. J’aime bien cette ville. C’est une ville animée – bonne infrastructure. Comme parfaite, parfaite. Mais ce n’est tout simplement pas la mienne.”

C’est à ce moment-là qu’Alex a fait sa demande pour les États-Unis. “J’ai décidé d’obtenir mon visa de touriste pour l’Amérique”, dit-il, “et peut-être essayer de déménager en Floride et voir ce qui se passe. Parce qu’à l’époque où nous tournions avec Bodysnatcher, nous avions cet arrêt entre les concerts … à Melbourne, en Floride, et j’adore cette ville [Orlando]. J’adore l’État. Je suis tombé amoureux immédiatement. … Et j’ai commencé ce processus de visa … et j’ai eu mon passeport exactement le jour où la guerre a commencé, comme le 22 février 2022. Exactement ce jour-là.”

Publicité

L’invasion russe, une escalade de la guerre russo-ukrainienne en cours, a empêché le chanteur de voyager pendant quelques mois. À ce moment-là, il s’est retrouvé bloqué en Pologne, où il obtenait son visa.

“F**k, qu’est-ce que je vais faire maintenant ?”, se rappelle-t-il. “Je ne pouvais pas retourner en Russie depuis la Pologne, et j’étais sous le choc [de la guerre]. Parce qu’avant ça, tout le monde commençait à me demander ce que je pensais de ce conflit. Est-ce que la guerre va arriver ou pas ? Je me disais : De quoi tu parles ? La guerre n’arrivera jamais. Les Ukrainiens sont nos frères. Ça n’arrivera jamais. Et puis c’est arrivé.”

Cependant, lui et Slaughter to Prevail sont finalement arrivés aux États-Unis, et ils en sont d’autant plus heureux.

À la fin, Alex dit qu’il a décidé d’aller en Amérique pour “maintenir ma carrière [réussie] avec la musique et tout ça. Et beaucoup de gens – beaucoup de Russes – ont essayé de me blâmer en disant : Oh, tu fuis la guerre, mais tu vas en Amérique ‘innocente’. Je ne suis pas stupide, tu sais ? Bien sûr, je comprends que l’Amérique n’est pas putain d’innocente. Et l’Amérique est un putain de méchant, tu sais ?”

Il ajoute :

“Je suis allé en Amérique non seulement pour fuir la guerre. Je suis allé en Amérique parce que je voulais une meilleure vie pour moi, ma famille et mes futurs enfants. Et pour ma carrière musicale. Parce que je crois que c’est très important pour ma carrière – d’être ici en Amérique. Parce que nous avons tellement d’opportunités juste ici. Et juste pour l’année où nous sommes restés ici, nous avons [progressé] tellement rapidement. Donc, fondamentalement, c’est ce qui s’est passé.”

La vidéo d’Alex Terrible

Publicité
À lire aussi :  Alex Terrible de Slaughter To Prevail répond aux accusations d'homophobie : "Va te faire foutre"

Batteur, passionné de rock & métal depuis mon plus jeune âge, j'ai repris le site Hard Rock Mag en 2022 pour faire renaître de ses cendres ce magazine historique.

Publicité Suivez-nous sur Google Actualités
Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *