Retrouve-nous

À la une

L’album classique de Slayer que la moitié du groupe détestait à sa sortie

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Kerry King
Alfred Nitsch, CC BY-SA 3.0 AT , via Wikimedia Commons

Le classique album de Slayer que la moitié du groupe détestait à sa sortie

South of Heaven est le quatrième album studio des légendes américaines du thrash metal, Slayer, sorti en juillet 1988 sous le label Def Jam Recordings. Produit par Rick Rubin, cet album a marqué un tournant significatif dans le son de Slayer.

Acclamé par la critique pour sa maîtrise technique et sa composition ambitieuse, l’album présente une diversité de tempos qui était un énorme changement par rapport aux œuvres précédentes de Slayer, plus rapides. En bref, ils ont abandonné la vitesse effrénée d’antan au profit d’une attaque plus lente et sombre. Ce changement stylistique n’était cependant pas accidentel.

Un changement de cap délibéré

Le regretté et grand guitariste de Slayer, Jeff Hanneman, a expliqué la logique derrière ce changement sonore :

« Nous savions que nous ne pouvions pas surpasser Reign in Blood, nous devions donc ralentir. Nous savions que quoi que nous fassions serait comparé à cet album et je me souviens que nous avons discuté de ralentir. C’était étrange – nous ne l’avions jamais fait sur un album, avant ou depuis. »

Le second guitariste de Slayer, Kerry King, a également expliqué la décision du groupe dans une interview accordée à Guitar World en 2008, en disant : « La seule fois où nous avons pris une décision collective de faire quelque chose de différent, c’était avec South Of Heaven. Nous avions fait Reign in Blood, et nous avons dit : ‘Donnons-leur quelque chose à quoi ils ne s’attendent pas’ ».

Publicité

Des avis partagés au sein du groupe

Cependant, voici le problème : Kerry King et le batteur de l’époque, Dave Lombardo, avaient tous deux de sérieux problèmes avec l’album lors de sa sortie !

Lors d’interviews séparées avec Decibel et Metal Maniacs, King a développé ses sentiments négatifs :

« Quand South of Heaven est sorti, je ne l’ai pas autant aimé que Reign in Blood » parce que je pense que Tom s’est trop retenu avec son chant – ou devrais-je dire, il a ajouté trop de chant. Honnêtement, c’est l’un de mes albums de Slayer préférés. »

Et il n’a pas mâché ses mots à propos d’une piste particulière de l’album, en disant :

« Je déteste ‘Cleanse the Soul’. C’est l’une des marques noires de notre histoire, selon moi. Je pense que le riff d’ouverture est horrible. C’est ce que nous appelons un ‘riff joyeux’. C’est juste comme ‘la-la-la-la-la’. Je ne peux pas me voir le jouer, mais après ça, quand ça devient plus lourd, j’aime cette section. Si nous devions faire un medley, j’y mettrais une partie. »

Comme mentionné, Lombardo avait des sentiments similaires. Il a déclaré à G.A.S.P. en 2006 :

« Il y avait du feu sur tous les albums, mais ça a commencé à s’éteindre quand South of Heaven est arrivé. Et c’est moi, personnellement… Je voulais probablement autre chose. C’était comme si Reign in Blood était à 78 tours, et South of Heaven était à 33 tours. C’était vraiment étrange. »

Alors que les membres du groupe, les fans et les critiques avaient tous du mal à digérer l’album à l’époque, l’histoire a un moyen de modifier les perceptions. De nos jours, l’album est salué par beaucoup comme un classique intemporel. Et nous sommes d’accord.

Publicité





À lire aussi :  Vidéo : Quand Pantera a repris et totalement écrasé "Raining Blood" de Slayer

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.