Retrouve-nous

À la une

La star massive des années 90 qui s’est battue pour inclure des groupes de Heavy Metal dans ses films

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Thomas Wolf, www.foto-tw.de, CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons Hervegirod at English Wikipedia, CC BY 3.0 , via Wikimedia Commons

La star massive des années 90 qui s’est battue pour inclure des groupes de heavy metal dans ses films

Lorsque l’on pense à Jim Carrey, les premières images qui viennent probablement à l’esprit sont ses grimaces en tout genre, ses personnages loufoques et son sens impeccable de la comédie. Cependant, si l’on creuse un peu plus, on découvre que Carrey voue une passion ardente pour un genre musical qui semble bien loin de sa personnalité à l’écran : notre cher heavy metal bien-aimé. L’amour de Carrey pour le heavy metal n’est pas seulement un secret en coulisses ; il s’est activement efforcé d’incorporer ce genre musical dans sa filmographie. Sa dévotion est sincère et se manifeste dans la façon dont il a soutenu l’inclusion de morceaux de heavy metal dans ses films.

Une des instances les plus remarquables se trouve dans le classique de 1994, “Ace Ventura, détective pour chiens et chats”. Dans une scène devenue depuis iconique, le personnage de Carrey, Ace, se rend dans un club où le légendaire groupe de death metal Cannibal Corpse se produit en direct.

Cette inclusion n’était pas un accident. Carrey a joué un rôle essentiel pour faire entrer Cannibal Corpse dans le film. Il était fan du groupe et estimait que leur musique apporterait une touche edgy et authentique à la scène. C’était un choix audacieux, étant donné qu’à l’époque, le death metal était loin d’être mainstream (pas qu’il le soit maintenant, mais vous voyez l’idée).

Curieusement, Cannibal Corpse a initialement décliné l’offre. Non pas qu’ils n’étaient pas intéressés, mais ils avaient un conflit d’emploi du temps qu’ils ne pouvaient pas déplacer. Cependant, l’insistance et l’influence de Carrey ont prévalu. Dans une interview précédente accordée à Vice, le batteur de Cannibal Corpse, Paul Mazurkiewicz, explique comment Jim Carrey lui-même a refusé de laisser le groupe partir, déclarant : “quelques jours se sont écoulés et nous avons reçu un autre appel disant que Jim Carrey nous voulait vraiment. Ils vont réorganiser leur emploi du temps pour vous accueillir”. Cela nous a complètement bluffés, car c’était une grosse production cinématographique, vous savez ? Je veux dire, Jim nous voulait vraiment. Alors bien sûr, nous avons accepté de le faire. Nous n’étions que des gamins de Buffalo, donc c’était très excitant pour nous d’être désirés de cette manière.”

Publicité

L’amour de Jim Carrey pour le heavy metal ne se limite pas à une scène ou à un seul film. Tout au long de sa carrière, il a souvent mentionné son affection pour le genre lors d’interviews et a été aperçu à de nombreux concerts de metal, se mêlant aux autres fans. En fait, voici une vidéo de lui dans les années 90 où il parle de son amour pour le thrash metal.

Dans une interview pour promouvoir son dernier film, l’adaptation du jeu vidéo Sonic 2, Jim Carrey parle de son amour pour Machine Head et Deep Purple. Il détaille également son amour pour Pantera, laissant fortement entendre qu’il était à l’origine de l’inclusion du légendaire morceau du groupe “Walk” dans le film.

Nous te saluons, Monsieur Carrey. Merci pour votre service.

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.