Retrouve-nous

À la une

La semaine magique en 1992 où le métal et le hard rock ont dominé les classements du Billboard

Kylian Lecore

Publié

le

Quand le rock et le métal dominaient les charts Billboard

Il faut se rendre à l’évidence : cela fait longtemps que le hard rock et le heavy metal ne sont plus considérés comme des forces commerciales dans le mainstream. Alors que les nouveaux albums d’institutions du genre comme Metallica et Tool ont encore tendance à passer un certain temps près du sommet du Billboard Hot 100, ces groupes sont plus des exceptions que la norme.

Les albums rock les plus lourds dans le Billboard 200

Par exemple, les trois albums de rock les plus lourds dans la première moitié du Billboard 200 sont le méga-hit de 1977 de Fleetwood Mac, Rumours (n° 35), et Dookie de Green Day (n° 50) ; un album qui vient de fêter son 30e anniversaire avec une nouvelle édition deluxe.

En jetant un coup d’œil à la seconde moitié du classement, on retrouve Nevermind de Nirvana (n° 122), Meteora (n° 167) et [Hybrid Theory] (n° 181) de Linkin Park, le juggernaut emo de My Chemical Romance en 2004, Three Cheers For Sweet Revenge (n° 177), et le légendaire album éponyme de Metallica, le “Black Album” (n° 199).

Avec les compilations de greatest hits de groupes de hard rock tels que Guns N’ Roses, Queen, Foo Fighters, Blink-182, Aerosmith, Creedence Clearwater Revival, Nickelback, Journey, Lynyrd Skynyrd, Bob Seger et Bon Jovi, qui représentent 5% du classement global actuel, les données sont claires : la nouvelle musique rock ne se vend pas en 2023.

Une semaine mémorable dans les années 90

Compte tenu de l’état actuel des choses, nous, ici à The Pit, voulions nous remémorer une semaine merveilleuse qui s’est déroulée il y a plus de trois décennies. En regardant le Billboard 200 du 25 juillet 1992, nous pouvons nous plonger dans la nostalgie d’une époque où les nouveaux albums de hard rock et de heavy metal occupaient respectivement 20% des 20 meilleurs albums.

Publicité

Pendant cette semaine magnifique du passé lointain, Ten, l’album révolutionnaire de Pearl Jam, occupait la 5e position. Juste derrière les rockeurs de Seattle se trouvait Blood Sugar Sex Magik des Red Hot Chili Peppers à la 6e place. Quelques rangs plus bas, à la 9e place, se trouvait Adrenalize de Def Leppard.

À lire aussi :  Josh Freese parle de l'appel stressant où Dave Grohl lui a demandé de rejoindre les Foo Fighters

En bas du top 20, on retrouvait le “Black Album” de Metallica à la 14e place, suivi immédiatement par The Southern Harmony And Musical Companion des Black Crowes à la 15e place et le premier album éponyme de Temple Of The Dog à la 16e place. Enfin, à la 20e place, se trouvait Angel Dust du groupe de metal avant-gardiste Faith No More.

Plus bas dans la liste, mais toujours dans le top 100, figuraient des albums récents de Guns N’ Roses, The Cure, Nirvana, Firehouse, Ozzy Osbourne, Suicidal Tendencies, Slaughter, Black Sabbath, Kiss, Body Count, Soundgarden, Tesla, Mr. Big et Iron Maiden.

En fin de compte, cela représentait 29 albums de hard rock et de metal relativement récents sur 200, soit 14,5% de l’ensemble du classement. Oui, la pop et le country dominaient toujours, mais les données montrent que nous avions une place à la table.

Les temps ont changé

Aujourd’hui… beaucoup moins.

Publicité





Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.

Hard Rock Mag