Retrouve-nous

À la une

La légende du Thrash qui est aussi éleveur de serpents

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Kerry King
Jonas Rogowski, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

La légende du Thrash qui se mue en éleveur de serpents

A travers son passage dans Slayer, Kerry King est devenu l’un des guitaristes les plus emblématiques de l’histoire du heavy metal.

Cependant, le dieu du thrash nourrit une passion beaucoup plus calme, mais non moins passionnée : l’élevage de pythons.

Une passion secrète

“J’élève des serpents de temps en temps depuis la fin des années 80”, a déclaré King à New York Magazine en 2019. “Il y a eu un moment où j’ai complètement arrêté parce que mon passe-temps prenait plus de temps que mon travail et j’ai dû me recentrer sur où je devrais passer mon temps.”

Il poursuit : “Puis j’ai rencontré ma femme en 2001, nous nous sommes mariés, et quelques années plus tard, elle m’a dit : ‘Je pense que j’aimerais avoir un serpent.’ J’ai répondu : ‘Eh bien, laisse-moi te dire, j’étais un éleveur de serpents.’”

Publicité

Psychotic Exotics : une renommée mondiale

La fascination du légendaire guitariste pour les serpents est passée d’un passe-temps occasionnel à une entreprise mondialement reconnue, car sa société Psychotic Exotics est devenue une pépinière et une maison d’élevage de reptiles de premier plan en Californie du Sud.

Sous cette bannière, King se spécialise dans les pythons tapis. Cela dit, son expertise s’étend à des espèces diverses, notamment les pythons réticulés et les boas terrestres de Madagascar.

Psychotic Exotics a connu un large succès au sein de la communauté de l’élevage de reptiles en produisant des variantes rares et recherchées, certaines étant les premières aux États-Unis, comme les très convoités Super Zebras, Caramel Zebras, Zebra Jags, 87,5% Tiger Jags et Inlands (Metcalfei).

À lire aussi :  Dave Lombardo dénonce les accusations de nazisme à l'encontre de Slayer et affirme que les gens ont manqué le sens des paroles.

Une passion pour les animaux

Mais la passion du guitariste pour les animaux ne se limite pas aux serpents. Avant que King ne soit couronné le monarque non officiel des pythons, il élevait des chiens de race Akita.

Kerry King, l’homme synonyme de certaines des musiques les plus brutales jamais enregistrées, a prouvé que ses talents et ses intérêts vont bien au-delà des guitares.

Publicité

Il échange des riffs discordants contre des petits serpents python et des laisses pour chiens de concours, faisant preuve de la même intensité et du même perfectionnisme dans l’élevage qu’il a apporté aux albums révolutionnaires auxquels il a contribué au fil des années.

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.