Retrouve-nous

À la une

David Ellefson sur les débuts de Megadeth : “Nous étions des toxicomanes”

Kylian Lecore

Publié

le

Dave Ellefson
Narcoticq, CC BY 3.0, via Wikimedia Commons

Les années tumultueuses de Megadeth

David Ellefson s’est récemment ouvert sur les premières années tumultueuses de Megadeth lors d’une apparition sur le podcast Disturbing the Priest.

Le bassiste a décrit une période marquée par l’instabilité et la toxicomanie, qui ont tourmenté le groupe jusqu’à ce que des changements significatifs soient opérés vers la fin des années 1980 et le début des années 1990. Il a noté :

“Regarde, c’était le chaos. Nous étions accros ; nous étions dans un état lamentable. Au début, c’était moi, Dave, Chuck [Behler, batteur], et Jeff [Young, guitariste], puis c’était moi, Dave, et Chuck. Et ensuite, c’était juste moi et Dave.”

Un tournant avec une nouvelle gestion

La situation a commencé à se stabiliser avec l’arrivée du batteur Nick Menza et l’intervention d’un nouveau manager, Ron Laffitte, comme l’a ajouté Ellefson :

“Et puis nous avons eu Nick Menza dans le groupe. Et puis au moins c’était moi, Dave et Nick, puis nous avons eu un bon manager – Ron Laffitte est arrivé, il voulait nous manager depuis quelques années.”

Sous la direction de Laffitte, qui avait appris à gérer Aerosmith pendant leur sobriété, Megadeth a commencé à affronter ses problèmes de toxicomanie. Le musicien a ajouté :

Publicité

“Et il nous a dit : ‘Écoutez, les gars, tout est à vous, mais vous devez vous en sortir.’ Bien sûr, la plupart de cette pression reposait sur Dave, en tant que leader et chanteur. Et j’avais besoin de me remettre aussi, pour le soutenir, donc nous avons tous dû le faire ensemble.”

Un parcours personnel vers la sobriété

Ellefson, maintenant sobre depuis 34 ans, a partagé son parcours personnel de guérison dans une interview de 2020 avec The Front Row Report. Il a rappelé son séjour en cure de désintoxication pour la drogue et l’alcool à la fin des années 80, qui a abouti à sa sobriété juste avant l’enregistrement de ‘Rust In Peace’ en 1990. Il a expliqué :

“Je me souviens avoir ressenti une douleur dans les doigts, dans le corps, en me sevrant de toutes les drogues. Et je ne savais même pas si je voulais encore jouer de la basse. Et ensuite, j’ai eu un moment où je me suis dit : ‘Attends une minute. Tu as commencé à jouer de la musique pour t’amuser quand tu étais juste un enfant de 11 ans. Le sexe et la drogue ont juste entravé le rock and roll. Mets ça de côté, et ça ira.’ Et c’est ce qui s’est passé. Et honnêtement, depuis 1990, depuis que j’ai arrêté de me droguer à l’époque, ma vie a été merveilleuse et bénie – une vie heureuse.”

Dave Mustaine a également connu des difficultés bien documentées avec la toxicomanie. Ses problèmes d’alcool ont contribué à son départ de Metallica en 1983 et ont continué à le défier jusqu’à ce qu’il atteigne la sobriété en 2002.

Regardez l’intégralité de sa conversation ci-dessous.

À lire aussi :  Dave Mustaine sur sa relation tendue avec d'anciens membres de Megadeth : "Il y en a quelques-uns qui sont très amers"

Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.