Retrouve-nous

News

Corey Taylor soutient pleinement les efforts de Lars Ulrich pour lutter contre Napster.

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Corey Taylor soutient totalement les efforts de Lars Ulrich pour lutter contre Napster

corey-taylor-completely-supported-lars-ulrichs-efforts-to-fight-napster
Corey Taylor: Dirs at it.wikipedia (Irene Sassu), CC BY-SA 3.0, https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en, Wikimedia Commons / Lars Ulrich: Alberto Cabello, CC BY 2.0, https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/deed.en, Wikimedia Commons

Corey Taylor du groupe de Des Moines, IA, Slipknot, a “complètement” soutenu les efforts du batteur de Metallica, Lars Ulrich, pour lutter contre Napster.

Dans les années 2000, Ulrich était l’un des artistes les plus vocaux à s’opposer au service de partage de fichiers. Non seulement Metallica a intenté un procès contre Napster, mais Ulrich a même témoigné contre eux. Le batteur a également participé à une publicité anti-Napster assez hilarante.

Le soutien de Corey Taylor à Lars Ulrich

Certains ont critiqué les efforts d’Ulrich pour s’opposer au site, mais pas Corey Taylor – qui soutenait pleinement le batteur. Lors d’une nouvelle conversation avec l’émission Kidd Chris – Off Air, le chanteur de Slipknot a été interrogé sur ce qu’il pensait des efforts d’Ulrich pour s’opposer à Napster. Voici ce que Taylor a à dire :

“Je soutiens totalement Lars Ulrich (batteur de Metallica, qui a dirigé la bataille contre Napster). Nous en voyons les conséquences, pour être honnête. Je veux dire, évidemment, je dois travailler avec le streaming, les DSP et tout ça, mais cela ne signifie pas que j’aime ça. Les chances sont tellement défavorables à l’artiste que de moins en moins de personnes peuvent en vivre, mec – à moins de gagner le jackpot. Et même lorsque vous gagnez le jackpot, vous êtes payé des clopinettes. Et c’est révoltant à bien des égards. J’attends toujours que la législation entre en vigueur, mais elle a été contestée tant de fois par tous les DSP que nous ne verrons peut-être jamais la bonne façon de faire.”

À lire aussi :  Les métalleux qui sont devenus viraux des décennies avant les réseaux sociaux

“Et honnêtement, c’est l’une des raisons pour lesquelles je suis plutôt satisfait du fait que les copies physiques reviennent de plus en plus, surtout dans notre genre. Donc, au moins, cela nous permet de survivre. Mais c’est dur. Et je ne fais que m’en sortir. Et les jeunes groupes qui n’y arrivent pas ? Et les jeunes groupes qui sont liés à l’ancien système et qui ne peuvent que espérer et prier pour que quelque chose percute. Mais ensuite, vous devez diffuser des milliards pour gagner [de l’argent réel]. C’est ridicule. Les chiffres ne fonctionnent pas. Ils sont payés encore moins que l’ancienne structure de la radio. Au moins, vous pouviez gagner votre vie [à l’époque]… C’est pourquoi je félicite ces jeunes groupes qui contournent complètement la structure des maisons de disques. Et ils se disent : ‘Je ne vais pas les laisser tout collecter’.”

“Honnêtement, c’est la seule façon de faire fonctionner les DSP en votre faveur, c’est de se passer de l’intermédiaire, car c’est là que va tout l’argent.”

Publicité

Interview de Corey Taylor

Voir l’interview de Corey Taylor ici

Par ailleurs, Taylor déclare qu’il croit que si plus de gens savaient combien les musiciens sont mal payés, alors ces personnes pourraient s’efforcer de faire quelque chose pour aider les artistes. Selon le chanteur de Slipknot :

“Je pense que si plus de gens réalisaient à quel point les artistes sont mal payés, ils pourraient dire quelque chose ou essayer de faire quelque chose. Mais beaucoup de gens sont égoïstes aussi, et à juste titre, parce qu’en fin de compte, si vous ne veillez pas sur vous-même, qui veillera sur vous ? Mais cela ne signifie pas que l’artiste ne se fait pas baiser.”

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.

Hard Rock Mag