Retrouve-nous

À la une

Comment Rob Halford a fait son coming-out dans une chanson de Judas Priest sans que personne ne s’en rende compte

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Comment Rob Halford a révélé son homosexualité dans une chanson de Judas Priest sans que personne ne le remarque

Dans le cœur palpitant de la discographie de Judas Priest, il existe une chanson discrète sur leur album de 1977, “Sin After Sin”. Ce morceau, intitulé “Raw Deal”, est l’équivalent auditif d’une braise incandescente, vacillant avec des vérités que le chanteur Rob Halford n’avait pas encore prononcées publiquement.

Une admission audacieuse

Oui, mes chers amateurs de heavy metal, je propose que “Raw Deal” était la première déclaration de Halford, une admission audacieuse enveloppée dans le rugissement tonitruant du heavy metal, 21 ans avant qu’il ne révèle officiellement sa sexualité sur MTV en 1998.

Halford ne se contente pas de chanter ; il dissèque son âme, dévoilant ses expériences avec une crudité artistique qui ne peut être vécue que, pas imaginée. Lorsqu’il déclare dans le premier couplet : “Tous les regards se posent sur moi lorsque j’entre dans le bar / Et en voyant d’autres gars jouer les durs dans leurs vêtements en denim / Quelques cartes jouées de manière brutale, New York, Fire Island / J’ai observé les lieux, scrutant les scènes”, il ne parle pas métaphoriquement, mais peint un univers ; un univers de désir et de solitude partagée, un univers qui résonne avec les échos d’un environnement très spécifique.

Pour être encore plus direct, Halford parle de Fire Island, un havre légendaire pour la communauté LGBTQ+ depuis les années 1960. Dans “Raw Deal”, le Metal God tisse un récit qui résonne avec des expériences vécues dans ces clubs, en faisant ainsi une ode non dissimulée à sa propre identité.

Publicité

Une expérience de révélation

Halford lui-même a confirmé ce thème sous-jacent dans une interview de 2019 avec Nikki Preston de 96.7 KCAL Rocks!, affirmant que même s’il n’y avait pas d’agenda explicite, les paroles semblaient être une chose naturelle à faire. Lorsqu’il a présenté ces paroles, sa première réaction était l’appréhension, mais le groupe l’a soutenu, déclarant : “C’est génial. Les paroles correspondent à l’ambiance et à l’atmosphère de la chanson”.

À lire aussi :  Line-up de Welcome To Rockville 2024 : Slipknot, Foo Fighters et plus de 150 groupes supplémentaires

Halford admet : “C’est presque comme une expérience de coming-out pour moi.” Il a toujours été un maître pour retourner l’adversité et triompher, mais “Raw Deal” est la révolution silencieuse au sein de son évolution. C’est dans cette chanson qu’il abandonne le voile du secret et, ce faisant, il ne surmonte pas seulement ses propres batailles personnelles, mais incarne également l’esprit puissant du heavy metal – un esprit de résilience, de confrontation aux obstacles et d’émergence victorieuse.

Cette révélation nuancée dans “Raw Deal” a peut-être pris des années à être remarquée, mais elle est aussi évidente que le morceau qui la souligne.





Publicité

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.