Retrouve-nous

À la une

Ce premier album de 1990 est désormais considéré comme un classique du Thrash et du Groove Metal

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Un chef-d’œuvre méconnu du thrash et du groove metal

Dans les annales du thrash metal, peu d’albums ont connu une transformation aussi spectaculaire en termes de reconnaissance que le premier album d’Exhorder en 1990, “Slaughter in the Vatican”.

Initialement éclipsé dans un genre dominé par des groupes comme Metallica et Slayer, cet album a progressivement atteint le statut de classique culte, influençant profondément l’évolution du genre.

Une influence majeure sur le groove metal

Formé en 1985 à La Nouvelle-Orléans, Exhorder propose un son redoutable mêlant thrash metal agressif et éléments de groove. Leur premier album, sorti chez Roadrunner Records, est le fruit d’une créativité intense et d’une énergie brute.

La réalisation de “Slaughter in the Vatican” témoigne de l’engagement du groupe envers un son unique et intransigeant. L’intensité féroce de l’album, caractérisée par des riffs impitoyables et le style vocal distinctif de Kyle Thomas, était une nouvelle sonorité sur la scène metal de l’époque.

Publicité

Malgré sa sortie initiale passée inaperçue, “Slaughter in the Vatican” a finalement, des décennies plus tard, obtenu la reconnaissance qu’il méritait pour son approche novatrice. L’influence de l’album sur le groove metal s’est étendue bien au-delà de son impact immédiat. Des groupes tels que Pantera, Sepultura, Machine Head et Lamb of God ont cité le premier album d’Exhorder comme une influence majeure sur leur musique.

Cette influence est particulièrement évidente dans le genre du groove metal, où la combinaison de la vitesse du thrash et de la précision rythmique d’Exhorder a jeté les bases de développements futurs.

Un album encensé pour sa qualité de production et ses paroles provocantes

De plus, “Slaughter in the Vatican” a été salué pour sa qualité de production exceptionnelle, mettant en valeur une multitude de riffs de guitare, de solos et de voix incroyables. L’album est un jalon monumental dans le genre du thrash metal, non seulement pour sa virtuosité musicale, mais aussi pour son contenu lyrique audacieux qui remettait en question les normes et suscitait la réflexion.

À lire aussi :  Pantera célèbre l'anniversaire de Dimebag Darrell sur scène de manière grandiose

L’influence underground du groupe a même grandi au point que Phil Anselmo, célèbre membre de Pantera, a failli les rejoindre pendant un moment. Selon le chanteur Kyle Thomas :

“Phil a failli rejoindre Exhorder pendant un moment. Le groupe se reformait et je n’étais pas intéressé, alors le groupe a demandé à Phil s’il voulait chanter, et il a dit oui. Et quand j’ai découvert que Phil voulait prendre ma place, j’ai repris mon poste. C’est à peu près comme ça que ça s’est passé.”

Aujourd’hui, le premier album d’Exhorder est célébré comme un pilier fondamental dans le genre du thrash metal. Il est un puissant rappel de la capacité du genre à évoluer et à influencer, prouvant que même les albums les plus négligés peuvent finalement recevoir la reconnaissance qu’ils méritent en tant que chefs-d’œuvre définissant le genre.

Publicité





Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.