Retrouve-nous

À la une

Bruce Dickinson : Iron Maiden refuse d’utiliser des pistes d’accompagnement

Kylian Lecore

Publié

le

Iron Maiden : Des performances sans artifices ni backing tracks

Depuis près de 50 ans, les titans du heavy metal anglais Iron Maiden se sont imposés comme l’un des plus grands groupes live de l’histoire de la musique. En plus d’offrir des spectacles époustouflants, Iron Maiden propose également des performances musicales captivantes – performances que le chanteur Bruce Dickinson qualifie de “réelles” et qui ne font appel à aucun backing track.

La musique avant tout

Lors d’une nouvelle interview avec la station de radio Triple M, le chanteur de Maiden explique comment le groupe parvient à intégrer de nouveaux morceaux à sa setlist sans susciter de réactions négatives de la part de ses fans.

D’après Dickinson, le groupe y arrive simplement parce que leurs fans “aiment réellement la musique”. Le chanteur explique ensuite qu’Iron Maiden n’est pas un groupe “icône de la mode” et que contrairement à d’autres groupes, ils refusent d’utiliser des backing tracks.

Un choix artistique

Dans cette interview, Dickinson partage ses réflexions sur les performances d’Iron Maiden : “Eh bien, ouais, c’est parce qu’ils – c’est parce que, étrangement, ils aiment réellement la musique. [Rires] Ce qui est bizarre, n’est-ce pas ? Je sais que c’est un concept vraiment étrange maintenant – où les gens vont réellement à un concert pour écouter de la musique. Mais c’est parce que nous ne sommes pas des icônes de la mode ou autre. Nous avons toujours été – comment puis-je le dire ? Nous ne sommes pas comme un repas de chef étoilé Michelin ; nous sommes de la viande et des pommes de terre. Et ce que les gens viennent voir est simple. Je veux dire, les chansons ne sont pas nécessairement simples, mais l’attitude l’est. Et nous jouons toujours toutes les chansons dans la tonalité d’origine ; nous ne les ralentissons pas ou utilisons des backing tracks. Nous jouons toujours tout trop vite, parce que nous sommes tous excités.”

Iron Maiden refuse d’utiliser des click tracks ou des time codes lors de leurs concerts, contrairement à de nombreux autres groupes. Dickinson souligne également que certaines performances impliquent l’utilisation de voix de soutien préenregistrées, ce qui n’est pas le cas d’Iron Maiden. Pour le groupe, tout est analogique et réel, ce qui les définit comme “old school”.

Publicité

Un choix qui paye

Dickinson estime que ce choix artistique porte ses fruits car le public comprend que cette authenticité est de plus en plus rare de nos jours. Il conclut en déclarant : “Je pense que c’est un choix qui porte ses fruits car le public comprend que cette authenticité est de plus en plus rare de nos jours.”

Que pensez-vous des commentaires de Dickinson sur Iron Maiden ? Quelle est votre opinion sur l’utilisation de backing tracks ? En août dernier, le guitariste d’Anthrax, Scott Ian, avait exprimé une attitude plus tolérante à l’égard de cette technologie, déclarant qu’il se fichait de ce que les artistes faisaient pour que leur spectacle se déroule.





Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.