Retrouve-nous

À la une

Alice Cooper dans une nouvelle interview : “Il y a des cas de personnes transgenres, mais j’ai peur que ce soit aussi une mode”

Kylian Lecore

Publié

le

Alice Cooper parle de la chirurgie de réassignation sexuelle : “J’ai peur que ce soit aussi une mode”

Alice Cooper, le rocker provocateur, s’est récemment exprimé longuement sur plusieurs aspects de sa carrière, de son nouvel album à ses débuts en tant que musicien.

Ses opinions sur le traitement de réassignation sexuelle

Lors d’une interview accordée à Stereogum, l’intervieweur a demandé à Cooper son avis sur les commentaires récents de Paul Stanley de KISS et de Dee Snider de Twisted Sister concernant le traitement de réassignation sexuelle chez les enfants. Cooper a expliqué en détail ses pensées, en disant : “Je comprends qu’il existe des cas de transgenres, mais j’ai peur que ce soit aussi une mode, et j’ai peur qu’il y ait beaucoup de gens qui prétendent l’être juste parce qu’ils veulent l’être. Je trouve cela incorrect lorsque vous avez un enfant de six ans qui n’a aucune idée. Il veut juste jouer, et vous le perturbez en lui disant : ‘Oui, tu es un garçon, mais tu pourrais être une fille si tu le souhaites’.”

Cooper développe ses pensées en disant : “Je pense que cela perturbe tellement un enfant. C’est même perturbant pour un adolescent. Vous essayez encore de trouver votre identité, et voilà que cette chose se produit, disant : ‘Oui, mais tu peux être tout ce que tu veux. Tu peux être un chat si tu le souhaites’. Je veux dire, si vous vous identifiez à un arbre… Et je me dis : ‘Allez ! Nous sommes dans un roman de Kurt Vonnegut ?’ C’est tellement absurde que cela en est arrivé au point de l’absurdité.”

À lire aussi :  KISS revend à une société suédoise son catalogue musical, son nom de marque et sa propriété intellectuelle

Ses réflexions sur “l’éveil”

Il élargit également ses réflexions sur “l’éveil”, en disant : “Toute cette chose de l’éveil… Personne ne peut répondre à cette question. Peut-être que vous pouvez. Qui fait les règles ? Y a-t-il un bâtiment quelque part à New York où des gens se réunissent tous les jours et disent : ‘D’accord, nous ne pouvons plus dire ‘mère’ maintenant. Nous devons dire ‘personne qui donne naissance’. Faites passer le message tout de suite’ ? Qui est cette personne qui établit ces règles ? Je ne comprends pas. Je ne suis pas vieux jeu à ce sujet. Je suis logique à ce sujet.”

Il ajoute : “Cela en arrive au point où c’est risible. Si quelqu’un essayait de faire passer un message sur cette chose, il en a fait une énorme comédie. Je ne connais personne qui soit d’accord avec cette histoire d’éveil. Je ne connais personne. Tout le monde à qui je parle dit : ‘Est-ce que ce n’est pas stupide ?’ Et je dis : ‘Eh bien, je respecte les gens. Je respecte les gens et ce qu’ils sont, mais je ne vais pas dire à un garçon de sept ans : ‘Mets une robe parce que peut-être que tu es une fille’, et il dit : ‘Non, je ne suis pas. Je suis un garçon’.”

Publicité

La lecture de cette interview est intéressante. Vous pouvez lire l’interview complète sur Stereogum.




Spécialisé dans du metal typé core il y a une bonne dizaine d'années, j'ai commencé en tant que chanteur en 2015 dans mon premier groupe Collide With Your Pride. À sa fin il y a deux ans, j'ai co-fondé Fight For Fate avec "Giant ". On a depuis recruté deux membres, sorti un E.P et plusieurs singles, avec très probablement le premier long-play du groupe cette année. On est actuellement un groupe de 4 prêt à en découdre.

Hard Rock Mag