Retrouve-nous

À la une

Alex Skolnick de Testament affirme que la musique pop est plus susceptible d’être pilotée par l’IA que le métal.

Cyril "Sinners 6" Richard

Publié

le

Testament
Adam Zimberg, CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons

Alex Skolnick estime que la musique pop est plus susceptible d’être basée sur l’IA que le métal

L’utilisation d’un générateur de musique basé sur l’IA est devenue de plus en plus populaire, permettant aux gens de créer des reprises, des mélodies, des harmonies et bien plus encore. En ce qui concerne la musique basée sur l’IA, Alex Skolnick de Testament affirme qu’il “ne peut pas imaginer l’IA faire ce que nous faisons en tant que musiciens en live”, selon une interview accordée à Ultimate Guitar.

Dans son interview, transcrit par Blabbermouth, Skolnick déclare : “C’est une technologie très récente et il reste à voir comment cela affectera la musique et l’industrie musicale dans son ensemble. C’est un peu effrayant, mais en tant que personne qui fait beaucoup de musique improvisée, même si je suis surtout connu pour mon travail dans le heavy metal, je sais que la musique improvisée est très difficile à reproduire.

“Je ne peux pas imaginer l’IA faire ce que nous faisons en tant que musiciens en live, en jouant les uns avec les autres et en donnant une touche humaine à la musique. Je peux le comprendre avec d’autres types de musique.”

Le guitariste de Testament explique ensuite qu’il imagine que l’IA ne fonctionnerait que pour certains genres musicaux, mais pas tous.

“Je ne suis pas sûr que cela fonctionnerait pour le heavy metal. J’imagine que pour certains types de heavy metal, l’IA pourrait trouver un riff, trouver quelque chose qui ressemble à Judas Priest ou autre, mais je ne sais pas à quel point cela serait convaincant.

Publicité

“Je sais que cela a fonctionné pour certaines musiques pop plus récentes comme Drake et The Weeknd, mais cette musique est déjà assez mécanique dès le départ. Donc pour moi, cela semble déjà être une machine qui l’a créée. Donc je pense que ce genre de musique est beaucoup plus en danger que la musique de guitare, du moins pour le moment.”

Skolnick parle également d’une audition très frénétique qu’il a passée pour devenir guitariste d’Ozzy Osbourne. Vous pouvez lire l’intégralité de cette histoire ici.

Alex Skolnick sur l’IA reproduisant des musiciens en live

Je suis guitariste-chanteur, je fais parti de nombreux projet musicaux mais je suis désormais dans le groupe Skydrol, j’écoute, joue du Metal et tout ce qui touche à cette scène depuis plus de 15 ans désormais.